Si tout le monde pédalait autant que les Néerlandais, on économiserait l'équivalent des émissions annuelles de CO2 du Canada

Si tout le monde pédalait autant que les Néerlandais, on économiserait l'équivalent des émissions annuelles de CO2 du Canada
Ph. Unsplash

Cette nouvelle étude de l'université du Danemark du Sud, publiée dans Communications Earth and Environment, invite plus que jamais les habitants du monde entier à se mettre en selle, au quotidien, à l'image de ce que font déjà massivement les Néerlandais ou bien encore les Danois.

Les bons éleves néerlandais et danois

Elle se base sur le fait que les Néerlandais parcourent en moyenne 2,6 kilomètres par jour à vélo. Si ce mode de vie et de transport était adopté de manière universelle, plutôt que de prendre sa voiture ou même les transports en commun pour des petits trajets, il pourrait faire diminuer les rejets en CO2 de quelque 686 millions de tonnes par an dans le monde, ce qui est considérable. Les Néerlandais font donc figure de bons élèves, tout comme les Danois d'ailleurs. A leur échelle, ils parcourent chacun quotidiennement 1,6 km en moyenne, ce qui, ramené à la population mondiale, pourrait entrainer une réduction de 414 millions de tonnes d'émissions de CO2 dans l'air.

Des trajets à effectuer à vélo

L'étude part du principe que quasiment un déplacement quotidien sur deux, que ce soit pour aller travailler, conduire les enfants à l'école ou aller faire des courses, fait moins de 3,5 km. Cela signifie que dans la plupart des cas, ces trajets pourraient être effectués à vélo. Or, à quelques exceptions près, dont les Pays-Bas, les trajets à vélo représentent moins de 5% des déplacements quotidiens dans le monde.

Besoin d’infastructures

Les bienfaits du vélo sur l'environnement sont désormais connus de tous, mais encore faut-il avoir les bonnes pratiques. Les Pays-Bas représentent en la matière un véritable modèle pour tous ceux qui promeuvent aujourd'hui le vélo. Mais le pays s'en est donné les moyens et cela a pris du temps. En 40 ans, les Pays-Bas ont réussi à bâtir les infrastructures nécessaires au bon développement du vélo en ville, grâce notamment à des larges réseaux de pistes cyclables, la mise en place de zones piétonnes ou bien encore de parkings dédiés.

Au-delà des simples chiffres, éloquents, il faut bien reconnaitre qu'une majorité de pays sont totalement inadaptés aujourd'hui à une bonne pratique du vélo. Il faudra une véritable prise de conscience politique et de nombreuses années avant que les infrastructures nécessaires soient déployées puis adoptées par la population. Ces pays devront en effet planifier la construction de pistes cyclables adaptées, mais aussi faire de l'éducation et de la culture pro-vélo. La France, comme la plupart des pays européens, sont déjà dans cette logique.