Quand la conduite de l’autre devient un sujet de dispute au sein d’un couple

Quand la conduite de l’autre devient un sujet de dispute au sein d’un couple
Ph. Getty Images

Selon une étude publiée par le comparateur de mandataires automobiles Caroom, une majorité de couples se sont déjà disputés en voiture (53 % sur de courts trajets et 54 % sur des plus longs). Les femmes sont d’ailleurs plus nombreuses que les hommes à faire état de ces disputes (57 % contre 51 %). La majorité du temps, il s’agit de rares disputes, mais dans 5 % des cas, elles se produisent fréquemment. Les motifs les plus invoqués sont alors le style de conduite (47 %), la direction à prendre (37 %) et la vitesse (28 %). À noter que même le choix de la musique peut être une source de conflit (10 %).

D’une manière générale, les femmes se considèrent comme de bonnes conductrices. Elles sont en effet 38 % à estimer qu’elles conduisent mieux que les hommes quand seulement 17 % des hommes pensent la même chose. Ces derniers sont d’ailleurs plus nombreux (67 % contre 53 %) à ne pas faire de différence entre la conduite des unes et des autres. Au final, seuls 12 % des hommes pensent que les femmes conduisent moins bien qu’eux.

Un véritable fossé existe cependant toujours entre les conductrices et les garagistes. Une écrasante majorité des femmes interrogées (89 %) pensent que leur garagiste les voit comme des clientes faciles à arnaquer, beaucoup (69 %) estimant aussi être considérées différemment selon qu’elles viennent seules ou accompagnées. De fait, les garagistes ont encore beaucoup de progrès à faire pour gagner la confiance de leurs clientes, plus encore que leurs maris.