Nos conseils pour bien choisir son casque de vélo

Nos conseils pour bien choisir son casque de vélo
izusek / Getty Images©

Dans le trafic, en ville comme à la campagne, il est inconcevable aujourd’hui de se déplacer sans en porter un. Le moindre choc à la tête, même à très faible vitesse, peut en effet avoir des conséquences dramatiques.

Des critères de choix

Les casques pour cyclistes sont presque tous faits sur le même moule, en plastique, avec un intérieur en polyester censé absorber tout ou une partie d’un choc à la tête. Lors de l’achat d’un casque, quel que soit le type choisi, il faut toujours s’assurer qu’il bénéficie de la norme de sécurité CE NF EN 1078.

Selon les usages, différents casques s’offrent aux cyclistes. En ville, mieux vaut opter pour un casque léger et aéré, voire même pour un modèle rond, avec visière intégrée. Sur des pistes plus chaotiques, mieux vaut alors choisir un casque de VTT avec davantage de protection, même s’ils sont plus lourds.

Il convient surtout de bien choisir sa taille, car le casque doit parfaitement épouser le tour de tête sans jamais bouger une fois installé. Il est donc important de vérifier qu’il dispose d’une bonne attache sous le menton, sans qu’au final il serre trop le front, les tempes ou la gorge. C’est pourquoi il est indispensable de bien l’essayer en magasin avant de l’acheter.

À noter que les possesseurs d’un vélo à assistance électrique rapide capable d’atteindre ou de dépasser les 45 km/h devront quant à eux se tourner vers un casque de moto, homologué ECE 22.05.

Quid du casque gonflable ?

Le dernier-né en matière de protection de la tête est un casque… gonflable. C’est la startup française Bumpair qui propose aujourd’hui ce type de modèles particulièrement innovants, évidemment conforme aux normes en vigueur. Il est constitué d’une structure textile très résistante et d’air sous pression destinée à protéger efficacement la tête. Selon le fabricant, ce casque serait jusqu’à huit fois plus protecteur qu’un casque traditionnel. Pratique, il peut aussi à tout moment se dégonfler puis être rangé dans un sac ou même dans la poche.

Pour les enfants

Les fabricants proposent aujourd’hui une large gamme de casques adaptés aux tours de tête des enfants. S’ils répondent exactement aux mêmes normes que ceux des adultes, leur forme est souvent un peu plus arrondie. Il faut surtout veiller à leur choisir un casque avec un système d’accroche simple à utiliser, à tester avec les principaux intéressés en magasin.

Gare au choc !

Dans tous les cas, il convient de vérifier le bon état de son casque, qu’il n’a pas d’impact et qu’il n’est pas trop usé. En général, même s’il ne semble pas abîmé, un casque doit être renouvelé tous les 5 ans. En cas de choc, même minime, il faut immédiatement en changer. Il est aussi conseillé de porter des gants en bon état.