Moins de tués sur les routes en Wallonie et à Bruxelles, pas en Flandre

Moins de tués sur les routes en Wallonie et à Bruxelles, pas en Flandre
Belga / J. Namur - Photo d’illustration

Les tendances sont toutefois diamétralement opposées entre le sud et le nord du pays, avec une diminution de 18 % du nombre de tués en Wallonie et une hausse de 21 % en Flandre. À Bruxelles, le nombre de morts a baissé d’environ la moitié, indique l’Institut pour la sécurité routière Vias jeudi dans un communiqué.

Au cours des neuf premiers mois de l’année, 115 personnes ont perdu la vie sur les routes en Wallonie (-26 par rapport à la même période en 2020), cinq à Bruxelles (-6) et 170 en Flandre (+30), détaille Vias.

Plus d’accidents

Si toutes les provinces wallonnes sont concernées par la baisse du nombre de tués sur les routes, c’est dans la province de Hainaut que la diminution est la plus importante, passant de 50 à 35 morts.

« Le nombre d’accidents a cependant augmenté dans les trois Régions », relève Vias, qui fait état de 2.000 accidents de plus (+9 %) par rapport à la même période en 2020.

Les mesures de restriction en vigueur à différentes périodes rendent néanmoins les chiffres des deux années difficilement comparables. « Ces restrictions et, à certains moments, leur levée ont indéniablement eu un impact sur les statistiques de sécurité routière », précise l’institut.

« Si la tendance reste très positive en ce qui concerne le nombre de tués en Wallonie et à Bruxelles, la hausse du nombre de victimes est préoccupante en Flandre. Une analyse plus poussée sera nécessaire pour en déterminer les causes, ainsi que pour l’augmentation du nombre d’accidents au niveau national », conclut Vias.