Les vacances à vélo sont de plus en plus populaires: voici nos recommandations pour un séjour de rêve

Les vacances à vélo sont de plus en plus populaires: voici nos recommandations pour un séjour de rêve
Ph. Unsplash

Le terme bikepacking est la contraction des mots anglais backpacking et biking. Vous emmenez donc le moins possible de bagages sur votre vélo, que celui-ci soit un mountainbike, un vélo de trekking ou un gravel bike. Le bikepacking avait déjà le vent en poupe avant la crise du coronavirus, mais a été énormément boosté par la pandémie. Cette tendance nous vient des États-Unis.

Toutefois, quand on voyage avec un vélo de bikepacking, on ne peut pas vraiment parler de vacances à vélo traditionnelles. C’est dû au fait que ce vélo ne ressemble pas à un vélo ordinaire équipé d’un porte-bagages. Si vous voulez faire du bikepacking, vous devez ranger tous vos effets dans des sacoches accrochées à l’avant du guidon, au cadre du vélo ou à l’arrière de la selle. Un vélo de bikepacking ne possède généralement pas de porte-bagages.

Pour entreprendre un long voyage vous avez besoin d’un vélo ad hoc. Le mountainbike, le vélo de trekking et le gravel bike sont les trois modèles les plus fréquents.

Le mountainbike

Le mountainbike est le vélo idéal pour les routes qui sont loin du monde habité et qui ne sont pas asphaltées. Le fait que le mountainbike soit un vélo lourd peut être un inconvénient pour les itinéraires longs et physiquement difficiles.

Le vélo de trekking

Le vélo de trekking ressemble à un vélo ordinaire, mais possède des pneus plus larges. Contrairement au mountainbike et au gravel bike, ce modèle possède un porte-bagages. Et votre fessier vous sera reconnaissant pour la selle confortable !

Le gravel bike

Le gravel bike ressemble à un vélo de course traditionnel, mais est équipé de pneus plus larges. De ce fait, il convient pour circuler dans les villes et les villages et aussi en pleine nature. Il ne possède pas de porte-bagages et vous devez dès lors acheter des sacoches et suspendre vos bagages à votre guidon, cadre ou selle.

Le top cinq des destinations

Vous avez envie de partir, mais vous n’arrivez pas à vous décider pour un itinéraire à vélo ? Vous hésitez à partir un ou plusieurs jours ? Vous voulez rester en Belgique ou vous préférez partir à l’étranger ? Pas de problème, nous allons vous donner un coup de pouce.

 

1. Cap sur la Hageland Gravelroute

Vous démarrez au Sven Nys Cycling Center à Baal dans le Brabant flamand pour une randonnée de 75 kilomètres. Ce circuit offre quelques fortes ascensions et un parcours dans la boue. Heureusement, vous aurez en chemin suffisamment de bonnes raisons de mettre pied à terre pour des curiosités touristiques comme le donjon Maagdentoren datant du Moyen-âge et la célèbre œuvre d’art Vlooybergtoren. La route alterne asphalte et terre battue. Un gravel bike sera donc votre compagnon de voyage idéal !

 

2. Un Tour des Flandres alternatif

Ce circuit est idéal si vous voulez relever un solide défi cycliste dans notre pays. Le Flanders Alternative part d’Audenarde et arrive à Ypres et retourne à Audenarde. Au programme, quelques solides ascensions comme le Koppenberg, le Kwaremont et le Paterberg. Les deux premiers sont aussi au programme des coureurs du Tour des Flandres. Sans oublier le Kemmelberg (mont Kemmel) -le point culminant de Flandre occidentale.

3. La vallée de la Moselle entre Trèves et Coblence en Allemagne

La route Mosel-Radweg commence dans la ville séculaire de Trèves où vous pouvez visiter la Porta Nigra (porte noire). Cette porte de la ville date de 170 après Jésus-Christ et est la porte la mieux conservée de l’époque romaine. De Trèves, le circuit de 140 kilomètres se dirige vers Coblence. C’est là que la Moselle se jette dans le Rhin. Vous longez la Moselle tout en admirant les collines recouvertes de vignes. Dans cette région viticole, vous pourrez faire halte dans de nombreux villages pour y déguster un verre de bon vin local.

 

4. Strade Bianche en Hollande-Septentrionale

Le petit village de Schagen en Hollande-Septentrionale est le point de départ d’un circuit de 267 kilomètres aux Pays-Bas, comprenant des tronçons non asphaltés. Cette route est appelée Strade Bianche en raison de ses chemins de graviers blancs et de ses petites routes crayeuses. Vous longerez aussi l’île de Texel dans la mer des Wadden, qui est la plus grande île des Pays-Bas. Elle abrite de nombreux hôtels et campings. C’est l’endroit idéal pour passer la nuit !

 

5. Dolce vita, vélo et bikepacking

Ce circuit cycliste de 7 jours de Milan à Milan n’est pas pour les chiffes molles ! Vous devez en effet parcourir 80 kilomètres par jour. Une journée de repos est toutefois prévue car cette randonnée à vélo de bikepacking se fait en groupe et est organisée par les Néerlandais de RudiRides. Ce circuit comprend quelques solides ascensions dans les Préalpes italiennes, mais vos efforts seront récompensés par les vues magnifiques sur les sommets et les lacs de Garde, Côme et d’Iseo. Les organisateurs ont prévu d’excellents endroits où passer la nuit et de délicieux plats italiens qui vous permettront de jouir véritablement de la dolce vita à l’italienne.