Les utilisateurs de trottinettes électriques sont les usagers de la route les plus exposés aux blessures

Les utilisateurs de trottinettes électriques sont les usagers de la route les plus exposés aux blessures
Ph. Belga

Cette étude, menée par le Dr Joann Elmore sur une période de six ans, démontre que le taux de blessures des conducteurs de trottinettes électriques est supérieur aux taux nationaux concernant les automobilistes, les motards, les cyclistes ou encore les piétons. Elle alerte ainsi sur les risques liés à la pratique de la trottinette électrique, de plus en plus populaire dans les centres-villes, aux États-Unis et ailleurs.

Il en ressort qu’avant l’introduction généralisée des trottinettes électriques en partage en 2018, il y avait au maximum 13 blessures liées à ce type d’engin par an. Depuis, il a en a été recensé respectivement 595 et 672 en 2018 et 2019. Ces blessés sont non seulement des utilisateurs de ces trottinettes électriques, mais également des piétons, heurtés par ces mêmes engins.

Un rapport de blessures plus élevé

Selon les chercheurs, le taux de blessures dues aux trottinettes électriques s’élève à 115 blessures pour 1 million de trajets. C’est bien plus que les taux nationaux de blessures pour les autres modes de transport : 104 pour un million de trajets à moto, 15 pour un million de trajets à vélo, 8 pour un million de trajets en voiture et 2 pour un million de déplacements à pied, selon une étude publiée en 2007 dans l’American Journal of Epidemiology.

Petit bémol quand même, les blessures sont certes plus fréquentes en trottinettes électriques qu’en scooter et moto, mais elles sont généralement moins graves et moins mortelles. À Los Angeles, sur la période testée, les victimes d’accidents de trottinettes électriques ont été principalement traitées pour des blessures à la tête et aux extrémités. Au final, 72 personnes ont été admises à l’hôpital dont 21 en soins intensifs. Deux d’entre elles sont décédées des suites de leurs blessures.

Cette étude englobe 1354 personnes blessées qui ont été traitées dans 180 cliniques externes de l’UCLA ainsi que dans les services d’urgence et les centres de soins urgents de l’UCLA Health, de janvier 2014 à mai 2020.