La SNCB cherche des testeurs pour son nouveau système de tickets basé sur la géolocalisation

La SNCB cherche des testeurs pour son nouveau système de tickets basé sur la géolocalisation

La SNCB a lancé mardi un appel pour trouver 10.000 voyageurs qui accepteraient de tester un nouveau système d’achat de tickets basé sur la géolocalisation. Le test débutera dans le courant du mois d’août et s’étalera sur plusieurs mois.

Concrètement, ce nouveau système permet au navetteur de s’enregistrer à l’aide d’une application lorsqu’il arrive à la gare et de signaler son arrivée à destination. Grâce aux données GPS de son smartphone, l’utilisateur reçoit alors automatiquement le montant à payer via l’application, en fonction du trajet effectué et de son profil (âge, etc.).

Une nouvelle technologie

Cette nouvelle technologie, développée par une société suisse, présente plusieurs avantages, selon la SNCB. Elle améliore le confort d’utilisation, car le voyageur n’a plus besoin d’encoder les données relatives à son trajet (gare de départ et d’arrivée, etc.), ni de conserver son titre de transport ; elle ne requiert, de plus, aucune infrastructure puisqu’elle est basée sur la fonctionnalité GPS disponible dans tous les smartphones. En outre, l’automatisation totale du processus permet des voyages plus fluides.

Un test auprès de 500 personnes en août

Un premier test concluant a eu lieu courant 2020. Réalisé avec l’aide de 440 collaborateurs de la SNCB, celui-ci a servi à vérifier le bon fonctionnement de la technologie mais ne permettait pas encore l’achat de ticket. La seconde phase de test intégrera donc la billetterie et sera menée à partir du mois d’août, d’abord auprès de 500 personnes, avant de s’élargir jusqu’à 10.000 testeurs.

La SNCB précise que l’application respecte les règles en matière de vie privée et que, si ce système est finalement mis à disposition du grand public, cela ne se fera pas au détriment des canaux de ventes classiques.

Les voyageurs intéressés peuvent s’inscrire via l’adresse http://sncb.be/FTQ-Lab.