Des vélos à grande vitesse pour remplacer les voitures dans la ville de demain?

Des vélos à grande vitesse pour remplacer les voitures dans la ville de demain?
Ph. Courtesy of VanMoof©

Doté de deux roues motrices, de pneus épais, de suspensions à l’avant et à l’arrière et d’un cadre particulièrement robuste, le VanMoof V sera également équipé de technologies telles que le changement de vitesse automatique, le verrouillage sans clé et un système antivol. Il est d’ores et déjà possible de réserver son exemplaire sur le site du constructeur, sachant que son prix s’affiche à 3.498 euros et que les premières livraisons ne sont pas attendues avant fin 2022. À noter que le VanMoof V ne sera disponible que pour certains marchés (Pays-Bas, Allemagne, États-Unis, France, Japon et Royaume-Uni).

Ce speed bike (nom donné à un vélo électrique à grande vitesse) se présente donc, selon ses créateurs, comme une réelle alternative, 100 % propre, à la voiture en ville. Alors que de plus en plus de villes tentent aujourd’hui de limiter l’accès de leur centre aux automobilistes, disposer d’un vélo pouvant atteindre les 50 km/h en pleine vitesse pourrait être une solution intelligente pour des trajets rapides et garantis sans la moindre émission de CO2.

Un tel vélo permet en effet de circuler aussi vite sinon plus que les scooters et les voitures en centre-ville. En effet, il est beaucoup plus simple à manier dans les embouteillages et peut facilement se faufiler là où d’autres véhicules motorisés auront plus de mal à passer.

À l’image de VanMoof, mais aussi du français Moustache, de plus en plus de constructeurs proposent dans leur offre aujourd’hui au moins un modèle de speed bike. Même Harley-Davidson s’y est mis, à travers sa filiale Serial 1 dédiée aux vélos électriques.