Cinq conseils pour éviter la chute en trottinette: suivez-les et vos dents vous remercieront peut-être un jour!

Cinq conseils pour éviter la chute en trottinette: suivez-les et vos dents vous remercieront peut-être un jour!
Belga

Une étude récemment menée sur 170 patients passés par le CHU Saint-Pierre suite à une chute en trottinette détaille quelques statistiques intéressantes pour mieux comprendre les paramètres qui peuvent provoquer un accident. En effet, près de 84 % des participants à cette étude étaient seuls en cause, sans tiers impliqués. Ces accidents sont survenus à 58 % entre 18h et 7h. De plus, 75 % des patients avaient loué leur trottinette et la plupart d’entre eux ont été blessés en soirée. Environ 30 % des personnes ayant accepté de prendre part à l’étude étaient alcoolisées, et 12 % avaient bu avant 18h. L’âge médian des accidentés est de 30 ans. Après 18h, 72 % des patients ont moins de 25 ans. Au regard de ces chiffres, voici quelques conseils à suivre de près pour limiter les risques de chute…

Suivez les règles de conduite élémentaires

Cela peut sembler élémentaire, voire bête de le rappeler, mais c’est pourtant ce qui cause le plus d’accidents. La trottinette vous donne une liberté ô combien agréable, pourtant, celle-ci ne vous permet pas de passer outre le code de la route. Celui-ci est fait pour vous protéger et pour protéger les autres. Par ailleurs, gardez toujours les deux yeux sur la route afin d’être attentif à tous les dangers potentiels qui peuvent exister. Pensez aussi à avoir vos mains sur le guidon à tout moment, et n’hésitez donc pas à mettre des gants quand il fait froid, afin de pouvoir utiliser vos deux mains sans qu’elles ne soient frigorifiées. Lorsque vous devez jeter un œil derrière vous pour être sûr que vous pouvez freiner en toute sécurité, assurez-vous de d’abord progressivement décélérer. Enfin, évitez de mettre vos écouteurs lorsque vous conduisez : une nouvelle fois, vous devez être attentifs à tout ce qui se passe autour de vous.

Équipez-vous de façon adéquate

Un casque ne vous évitera pas la chute, mais il vous permettra à coup sûr d’éviter une blessure grave. S’il n’est pas toujours pratique d’emporter cet accessoire avec vous lors de vos déplacements, celui-ci pourrait bien vous sauver la vie… pensez-y ! Par ailleurs, afin d’être visible pour les autres usagers de la route, assurez-vous d’avoir des phares en ordre et équipez-vous de matériel réfléchissant. Soyez toujours habillé chaudement, avec des vêtements qui couvrent tout votre corps, pour ne pas exposer votre peau à de vilaines éraflures.

Ph. Belga

Roulez dans des conditions optimales

Il est parfois plus sage d’éviter la trottinette lorsque notre Belgique chérie a décidé d’être récalcitrante d’un point de vue météorologique. Les chutes sont beaucoup plus fréquentes lorsqu’il pleut et la trottinette devient plus difficile à maîtriser.

Il semble évident que prendre la trottinette (ou tout autre type de transports) lorsque l’on a bu est une très mauvaise idée, mais une piqûre de rappel ne fait jamais de mal. En soirée, les options qui vous permettent de ne pas conduire jusque chez vous sont nombreuses (taxis et autres applications de VTC, transports en commun de nuit, avoir un BOB, etc.) et doivent suffire pour vous dissuader de monter sur une trottinette, même si la tentation est grande.

Choisissez bien votre trottinette

Le nombre de sociétés qui arrivent sur le marché des trottinettes disponibles à la location en libre-service continue de grandir. Chacune de ces entreprises utilise un véhicule différent et il est donc indispensable de bien l’avoir à l’esprit avant de prendre la route. Une trottinette ne freinera ou ne tournera pas nécessairement de la même façon qu’une autre, ne soyez donc pas surpris lorsque vous changez votre application habituelle. Prenez toujours une petite minute dans une zone safe pour tester le matériel, afin d’être sûr que vous saurez le maîtriser une fois sur la chaussée.