Une ex-mannequin de Victoria’s Secret raconte les dessous des défilés: «on m’a dit que mon corps n’était pas assez beau»

Une ex-mannequin de Victoria’s Secret raconte les dessous des défilés: «on m’a dit que mon corps n’était pas assez beau»
AFP / J. Samad

Il y a quelques semaines, Victoria’s Secret annonçait un énorme chamboulement : fini les Anges ultra-sexy, la célèbre marque de lingerie sera désormais incarnée par les « VS Collective », des ambassadrices « avant-gardistes » qui toutes « mènent un changement positif ».

Une annonce qui a poussé Bridget Malcolm, ancien visage de VS, à revenir sur sa collaboration avec la marque américaine dans une vidéo TikTok. Pour ce faire, l’Australienne de 28 a ressorti un souvenir de l’époque : le soutien-gorge qu’elle portait lors du défilé Victoria’s Secret de 2016.

« Une arnaque »

« C’est une taille 30A [80A en taille française, ndlr.]. Je fais maintenant du 34B [90C], c’est bien plus sain pour moi ! », déclare-t-elle en illustrant la différence.

« J’ai été rejetée pour le défilé de 2017 par Ed Razek [ancien directeur de marketing du groupe L Brands, auquel appartient Victoria’s Secret, ndlr] », poursuit-elle. « Il avait dit que ’mon corps n’était pas assez beau’. Je faisais alors du 30B [80B]. » À l’époque, ce type de remarques et la pression que subissait la jeune femme l’avaient conduite à la dépression ainsi qu’à développer des troubles alimentaires.

« Victoria’s Secret, votre soutien intéressé est une arnaque », conclut Bridget Malcolm, dénonçant l’hypocrisie de la marque et de son nouveau partenariat « VS Collective ».

@bridgetmalcolm

too little too late Victoria’s Secret #victoriassecret #victoriasecretshows #CompleteMyLook #MyColoredHair

♬ original sound - Bridget Malcolm