Un journaliste de la VRT écarté après ses propos homophobes à l’encontre des Belgian Cats

Un journaliste de la VRT écarté après ses propos homophobes à l’encontre des Belgian Cats
Belga

Lors de la diffusion de l’hommage aux médaillés olympiques de retour samedi après-midi via la chaîne Facebook Live de Sporza, le journaliste sportif Eddy Demarez a parlé de manière inappropriée des Belgian Cats. « La chaîne vidéo est restée ouverte et même si Eddy était hors de vue, le commentaire inapproprié a été clairement entendu. Sporza et la VRT se distancient de cet état de fait », indique la VRT dans une réaction.

« Irrespectueux, douloureux et dégradant. Ravi de rentrer à la maison comme ça. Je vais juste vomir maintenant », a répondu la joueuse Hanne Mestdagh sur Twitter. Sa sœur Kim Mestdagh a tweeté l’émoticône d’un garçon vomissant, avec @sporza écrit ensuite.

« Dans l’euphorie qui a suivi l’hommage aux médaillés de retour au pays, j’ai fait des déclarations lors d’une conversation privée loin du studio qui outrepassé les limites. Je n’ai jamais eu l’intention d’offenser qui que ce soit en raison de son sexe ou de son orientation. Il est doublement regrettable que ces déclarations arrivent après des Jeux qui ont été très réussis pour la Team Belgium et pour Sporza. Je tiens donc à m’excuser sincèrement auprès des Belgian Cats ainsi que de tous ceux qui se sentent offensés, interpellés ou dénigrés par mes propos. J’ai demandé aux Cats de pouvoir leur envoyer personnellement mes excuses. J’en tirerai les leçons nécessaires et veillerai à ce que cela ne se reproduise plus à l’avenir », a déclaré Eddy Demarez.

La direction de la VRT prend cette affaire très au sérieux. « Cela va totalement à l’encontre de la politique positive que la VRT veut poursuivre. La VRT entamera des discussions avec Eddy et en attendant, il ne commentera plus les programmes. De telles déclarations ne peuvent être tolérées. »

Le COIB « prend acte »

« Le COIB a pris acte des déclarations faites par le présentateur durant le livestream de l’événement du retour des athlètes hier. Ces déclarations ne sont très clairement pas en phase avec les valeurs du COIB, du Team Belgium et du Mouvement olympique », a commenté le Comité Olympique et Interfédéral belge dans un bref communiqué dimanche. « Chaque joueuse des Belgian Cats, tout comme chaque Olympien, est un membre précieux et à part entière du Team Belgium. Le Team Belgium est synonyme d’Excellence, Amitié et Respect », conclut le communiqué du COIB.

De nombreuses joueuses de l’équipe ont réagi sur les réseaux sociaux pour dénoncer vigoureusement les propos du journaliste et réclamer des sanctions, tout comme l’agence de marketing sportif Max Agency d’Ann Wauters et de plusieurs Belgian Cats, qui a dit ne pas se contenter d’excuses. « Nous attendons des réponses appropriées des autorités compétentes qui devraient aller au-delà des premières excuses habituelles et insignifiantes. Au nom de nos athlètes, nous veillerons à ce que l’injustice qui leur est faite soit reconnue et que le débat nécessaire à ce sujet ne s’estompe pas rapidement », a insisté Max Agency.