Un expert révèle ce que Kate Middleton a dit au prince Louis, fort agité lors du jubilé

Un expert révèle ce que Kate Middleton a dit au prince Louis, fort agité lors du jubilé
Ph. AFP

Jeudi, à la plus grande joie des dizaines de milliers de spectateurs rassemblés pour le coup d’envoi de quatre jours de festivités du jubilé, la reine Elizabeth II était présente au balcon du palais de Buckingham. Acclamée par la foule, elle est apparue souriante et vêtue d’un ensemble bleu tourterelle, s’appuyant immobile sur une canne. Mais c’est surtout le jeune Prince Louis, son arrière-petit-fils de 4 ans, qui a attiré toute l’attention sur lui. Avec ses mimiques et sa spontanéité, il a fait fondre le cœur de milliers de Britanniques.

Si son attitude a fait sourire le monde entier, sa maman s’est montrée un peu plus agacée par son comportement. Le Daily Star s’est tourné vers un expert en lecture labiale pour savoir ce que la duchesse de Cambridge a dit à son fils cadet. Celle-ci lui aurait demandé à plusieurs reprises de baisser les bras, tandis qu’il les agitait dans tous les sens. « Tu dois le faire », aurait-elle glissé.

Un comportement de petit garçon

Bien entendu, le petit prince ne l’a pas entendu de cette oreille, répondant « Je ne veux pas » à plusieurs reprises. Kate Middleton lui a ensuite adressé un « J’ai dit pas de mains » plus autoritaire, et Louis s’est alors calmé. Pour ensuite tirer la langue plus tard quand celle-ci lui disait de regarder la foule en contrebas. À cet âge-là, on comprend bien entendu la bougeotte du prince, qui reste un petit garçon avant tout.

Une experte en puériculture a commenté la situation auprès de nos confrères de Metro UK : « Contrairement aux autres enfants, le monde attend des membres de la famille royale qu’ils se comportent d’une certaine manière, mais au bout du compte, ce sont des enfants, qu’ils fassent partie de la famille royale ou non. Tous les bruits de la célébration finissent par être trop fort quand on est jeune et la journée devient rapidement trop longue. C’est donc normal qu’on assiste à ce genre de moments et c’est même révélateur de la sensibilité du petit garçon. »