Sean Penn songe à prendre les armes pour aller combattre en Ukraine

Sean Penn songe à prendre les armes pour aller combattre en Ukraine
AFP / Ukrainian Joint Forces Operation press-service

Au moment du déclenchement de l’invasion russe, le 24 février dernier, l’acteur et réalisateur Sean Penn était précisément en Ukraine pour y tourner un documentaire sur le conflit entre les deux pays. Quelques jours plus tard, l’acteur de 61 avait quitté le pays, à pied, pour rejoindre la frontière polonaise. Là-bas, il s’est mobilisé sur le terrain pour soutenir les réfugiés ukrainiens qui arrivaient par milliers.

De retour à Los Angeles, Sean Penn, dont le soutien à l’Ukraine a été salué par le gouvernement du pays, est loin d’avoir oublié le terrible conflit qui s’est joué sous ses yeux. S’il n’était pas possible de rester sur place à ce moment-là, l’idée d’y retourner ne l’a pas quitté.

« Je pense à prendre les armes… »

« La seule façon possible de rester en Ukraine plus longtemps à ce moment-là, ça aurait été de tenir un fusil en main, et probablement sans gilet pare-balles. Parce qu’en tant qu’étranger, j’aurais voulu donner ce gilet pare-balles à un civil, à un combattant plus compétent que moi ou à quelqu’un de plus jeune qui aurait pu se battre plus longtemps que moi », a-t-il expliqué au magazine Hollywood Authentic.

« Si vous avez été en Ukraine, l’idée de combattre vous a forcément traversé l’esprit », poursuit-il. « Et vous vous demandez alors en quel siècle sommes-nous. L’autre jour, j’étais à une station-service de Brentwood et je pensais à prendre les armes contre la Russie. »

Un nouvel exemple de l’engagement profond de l’acteur. En 2003 déjà, il s’était ouvertement opposé au conflit en Irak. Après la catastrophe à Haïti en 2010, il avait mis sur pied l’association CORE pour venir en aide aux victimes. C’est cette même association qui a été déployée fin mars en Pologne pour aider les réfugiés ukrainiens.