Qui est l’homme avec qui la reine Paola a eu une relation extraconjugale en 1970?

Qui est l’homme avec qui la reine Paola a eu une relation extraconjugale en 1970?
Belga

Dans « Paola, Côté Jardin : les confidences d’une Reine », Nicolas Delvaulx livre le portrait d’une femme et d’une Reine grâce au lien privilégié qui s’est tissé entre la famille royale et le réalisateur. Il offre également un document de valeur historique, alors que, pour la première fois en télévision, la Reine Paola a accepté de raconter sa vie face à la caméra. Durant le tournage qui aura duré deux ans se sont égrenés les entretiens privilégiés avec Albert, Paola mais aussi la princesse Astrid, le prince Laurent et le roi Philippe.

Un autre Albert dans la vie de Paola

La reine Paola est notamment revenue sur une photo en noir et blanc datant de 1970 sur laquelle elle était accompagnée d’un homme barbu sur une plage de Sardaigne. Cet homme n’était autre que son amant de l’époque. Publiée en première page du « Sunday News », la photo avait provoqué un véritable scandale en 1970. Selon le journaliste Mario Danneels qui a écrit une autobiographie sur Paola et qui a notamment révélé l’existence de Delphine, il s’agit d’Albert de Mun, un photographe indépendant pour le magazine Paris Match.

« Paola a eu d’autres amants, mais Albert de Mun est le seul avec qui elle a jamais été photographiée. On ne sait pas lequel des deux a trompé l’autre le premier, mais il est certain que Paola a été très malheureuse pendant ces années », raconte Mario Danneels.

« Je ne regrette rien. Je n’étais pas heureuse »

Dans le documentaire de Nicolas Delvaulx, la reine est revenue sur cette période de sa vie. « Je n’ai pas de culpabilité de ça. C’est la photo d’un moment où vraiment ça n’allait pas. Là, c’est un amour un peu égoïste (…) Je ne regrette rien. Je n’étais pas heureuse. Pendant dix ans, je n’étais absolument pas heureuse du tout. Je ne savais pas où aller. Il y avait ce danger du divorce mais à ce moment-là, on ne divorçait pas comme maintenant. Entre 1970 et 1980, j’étais très seule et très triste », a-t-elle dévoilé.

Le documentaire est toujours disponible sur Auvio