Pourquoi Nicolas Bedos a eu du mal à diriger Jean Dujardin dans OSS 117

Pourquoi Nicolas Bedos a eu du mal à diriger Jean Dujardin dans OSS 117
AFP / V. Hache

Exit Michel Hazanavicius, c’est Nicolas Bedos qui a réalisé le dernier opus d’OSS 117 « Alerte rouge en Afrique noire » qui sort en salle ce mercredi. Interrogé dans « Le Journal du Dimanche », ce dernier s’est confié sur le tournage de ce film, en compagnie de son ami Jean Dujardin. « C’est un de mes meilleurs amis. C’est lui qui est venu me chercher pour OSS 117 et qui a convaincu les producteurs, avant même le succès de ‘La Belle Époque’», se souvient le réalisateur de 42 ans.

Et si cela a été un plaisir de travailler avec un ami, cela aurait également pu être la base de plusieurs désagréments. « Travailler avec quelqu’un d’intime offre des avantages, mais aussi des inconvénients : on a davantage peur de s’engueuler et de décevoir, et ça fait très bizarre de donner des ordres à un copain qui connaît très bien ta vie privée et avec qui tu passes des vacances ! », a poursuivi le réalisateur.

Heureusement, Nicolas Bedos a pu compter sur le professionnalisme de son acteur principal. « Quand je m’adresse à Daniel Auteuil, je lui parle comme à un acteur ; quand je m’adresse à Jean, je parle à… Jean, c’est plus compliqué. Il était tellement habité et inventif que je n’ai pas eu grand-chose à dire : Jean est le patron de son interprétation ».