Pourquoi «Avatar» n’est toujours pas rentable, même après avoir engrangé plus d’un milliard de recettes?

Pourquoi «Avatar» n’est toujours pas rentable, même après avoir engrangé plus d’un milliard de recettes?

Plus de six millions de spectateurs ont déjà embarqué pour l’astre Pandora depuis la sortie de ce nouvel « Avatar », le 14 décembre.

Le film continue d’affoler le box-office américain. Sur le long week-end du Nouvel an, il a engrangé pas moins de 82,4 millions $, selon les chiffres provisoires publiés dimanche 1er janvier par le cabinet spécialisé Exhibitor Relations.

Au total, la suite du blockbuster de science-fiction a ainsi dépassé le milliard de dollars de recettes à l’échelle mondiale.

«Pas encore assez»

Un montant déjà astronomique, mais néanmoins encore insuffisant, à en croire son réalisateur James Cameron, qui a estimé qu’il faudrait récolter au moins le double pour rentrer dans ses frais.

Le premier « Avatar » avait remporté 2,9 milliards de dollars, un record.

Le deuxième épisode, avec 3h12, est plus long d'une demi-heure que le premier. De nouveau situé sur la planète Pandora, «Avatar: la voie de l'eau» met en scène le Marine américain Jake Sully (Sam Worthington), désormais définitivement installé dans son corps de Na'vi, ces grands habitants autochtones à la peau bleue, et travaille avec eux pour protéger leur habitat d'une funeste menace.

Retrouvez toute l’actu sur Metrotime.be