Miss Univers en ligne de mire pour Miss Belgique

Miss Univers en ligne de mire pour Miss Belgique
Belga / N. Maeterlinck

Peut-être l’avez-vous vu sur les réseaux sociaux : Kedist Deltour, Miss Belgique, est actuellement aux États-Unis, à Houston (Texas) plus précisément. Elle est en train d’y suivre une formation à la Miss Academy de Crystle Stewart, Miss USA 2008. « Les concours sont comme des compétitions sportives. Il faut s’entraîner pour réussir », explique Crystle qui enseigne donc à des Miss venues du monde entier les trucs et astuces pour être une Miss parfaite, en vue des concours internationaux comme Miss Monde ou Miss Univers. Elle a lancé son académie en 2017 et y prépare des candidates de 13 à 27 ans.

Comme elle l’explique, être une Miss, ce n’est pas juste « être là ». « La Miss est appelée à communiquer, faire des discours, prendre part à des projets humanitaires… C’est beaucoup de travail », nous avait-elle expliqué en 2020 quand nous l’avions rencontrée. La belle est mariée avec un Anversois rencontré à Los Angeles. Voilà comment le lien s’est tissé avec la Belgique.

« Elle peut atteindre le sommet »

Depuis quelques jours, notre Miss y apprend donc à être une meilleure Miss. Elle va s’améliorer pour défiler, se maquiller, se coiffer mais aussi pour répondre à des interviews et plein d’autres choses. « Kedist est une personne merveilleuse, elle peut atteindre le sommet. Elle est belle à l’intérieur et à l’extérieur. C’est une fille tellement spéciale. Je l’aime ! » ajoute Crystle.

Darline Devos, la présidente du comité Miss Belgique, entend donc bien mettre toutes les chances du côté de la Belgique pour tenter de remporter la couronne de Miss Univers qui va régulièrement dans des pays d’Amérique du Sud ou d’Asie où les filles sont souvent hyper bien préparées. Être Miss, ça ne s’improvise donc pas. Kedist va aussi apprendre à s’habiller et aura même une liste des vêtements et accessoires qu’elle devra emmener avec elle pour le concours et qui la mettent particulièrement en valeur. C’est aussi l’occasion de parfaire son anglais.

Quant à Kedist, elle vit à fond son rêve américain, le pays où tout est possible, et elle est heureuse de représenter notre pays au concours de Miss Univers qui se tiendra le 12 décembre prochain, à Eilat (Israël). « Miss Univers est un championnat du monde et je me donnerai à 100 % pour mettre notre pays sur la carte du monde », ajoute-t-elle. Elle sait que la concurrence y sera rude et qu’une bonne Miss est une Miss bien préparée.

Le concours de Miss Monde aura aussi lieu en décembre. Ce sera à Porto Rico et notre pays sera représenté par Celine Van Ouytsel, Miss Belgique 2020, car il est impossible pour Kedist de présenter deux concours qui ont lieu le même mois. Les préparations sur place ont en effet lieu plusieurs semaines avant la finale.