Miss Belgique est de nouveau un cœur à prendre

Belga / N. Maeterlinck
Belga / N. Maeterlinck - Belga / N. Maeterlinck

Une page se tourne pour Miss Belgique. Après deux ans d’amour fort et sincère, Kedist Deltour et Losene Keita ont mis fin à leur relation. Une séparation « dans le respect l’un de l’autre ». « Nous restons amis, mais notre relation s’arrête là », explique la Miss dans les colonnes de Het Laatste Nieuws.

Il faut dire que ces derniers mois, leur relation n’était plus si évidente à porter pour la Miss. En effet, Losene Keita a été mêlé à plusieurs affaires judiciaires. Condamné à la suite d’une bagarre en 2016, le jeune homme de 23 ans était sorti de prison début septembre après avoir passé plusieurs mois derrière les barreaux. Quelques jours seulement après sa sortie, c’est une autre affaire qui a ressurgi : il aurait été impliqué dans une violente affaire de vol par effraction avec circonstances aggravantes.

Un passé judiciaire difficile à gérer pour Kedist Deltour. « Chaque fois que Keita était cité négativement dans l’actualité, mon nom et mon titre y étaient traînés aussi. Ça fait mal, parce que je ne voulais absolument pas être liée à cette histoire », poursuit-elle auprès d’HLN. « En tant que Miss Belgique, vous devez donner l’exemple. Et je veux être un exemple, mais ce n’est pas facile si vous devez vous impliquer et vous défendre pour des choses qui n’ont rien à voir avec vous. Cela provoque un stress inutile. »

« Notre relation était très sérieuse »

Voilà donc notre Miss Belgique à nouveau célibataire. Mais se remettre en couple ne fait partie de ses projets immédiats. « Dieu non ! », assure-t-elle. « Laissez-moi d’abord récupérer un peu. Un chagrin d’amour fait mal. Keita et moi avons été ensemble pendant deux ans et cette période a été fantastique. Je n’ai jamais autant aimé quelqu’un, notre relation était très sérieuse. »

Si toute rupture reste douloureuse, Kedist Deltour a de quoi se changer la tête avec ses obligations de Miss Belgique. Par ailleurs, la jeune femme s’apprête à partir en Ethiopie, à la recherche de son père biologique.