Leonardo DiCaprio un «éco-hypocrite»? Ses vacances sur un superyacht ne passent pas

Leonardo DiCaprio un «éco-hypocrite»? Ses vacances sur un superyacht ne passent pas
AFP / M. Coppola

Selon la presse américaine, DiCaprio serait actuellement en vacances avec sa compagne Camila Morrone sur l’île de Saint-Barthélemy, dans les Caraïbes. L’acteur serait à bord d’un superyacht de 131 millions d’euros, baptisé le Vava II. Ce navire luxueux de 97 mètres, appartenant au milliardaire Ernesto Bertarelli, peut accueillir 36 invités et 34 membres d’équipage. Il peut atteindre la vitesse de pointe de 20 nœuds grâce à quatre puissants moteurs diesel MTU.

Luxueux et… polluant

Selon le Daily Mail, le Vava II ne parcourt pas plus de deux kilomètres par jour et permet à DiCaprio de profiter du soleil, de visiter les plages locales et de pratiquer des sports nautiques. Le tabloïd britannique a calculé l’empreinte écologique des vacances de l’acteur. « Le Vava II produit autant de carbone en parcourant seulement 11 kilomètres qu’une voiture moyenne en produit en un an », indique le Daily Mail. « Il produit 238 kilos de dioxyde de carbone par mille, soit presque autant que ce qu’une voiture britannique moyenne émet en deux mois. (…) Pour faire le plein d’un tel yacht, il faudrait 300.000 dollars et 435.300 litres de diesel. »

Il n’a donc pas fallu longtemps avant que DiCaprio, qui invite souvent les gens à diminuer leur empreinte écologique en réduisant leurs vacances en avion par exemple, ne se fasse incendier sur Twitter. D’autant que l’acteur est actuellement à l’affiche de « Don’t Look up », la satire tragicomique de Netflix sur l’urgence du réchauffement climatique.

« Voici l’ambassadeur des Nations unies pour le changement climatique, Leonardo DiCaprio, à bord d’un superyacht de 97 mètres, d’une valeur de 131 millions d’euros, équipé d’un héliport et de six ponts, qui crache autant que la voiture moyenne en un an en ne parcourant que 7 miles. N’oubliez pas cela lorsque vous regarderez son film sur la catastrophe climatique », écrit notamment l’activiste du parti conservateur anglais Darren Grimes.

Lire aussi : «Don’t Look Up», l’apocalypse selon Leonardo DiCaprio: «La comédie aide à comprendre le drame qui nous guette»