La production de «Koh-Lanta» s’exprime après les accusations de dîners clandestins

La production de «Koh-Lanta» s’exprime après les accusations de dîners clandestins
Ph. TF1

Alors que certains aventuriers sont accusés d’avoir une nouvelle fois triché pour obtenir de la nourriture, la production de « Koh-Lanta » n’a pas eu d’autre choix que de s’exprimer sur cette nouvelle affaire. Dans un communiqué publié sur Twitter, elle assure avoir été informée de cette triche par « plusieurs aventuriers » des mois après « la fin du tournage ».

« Aux regards de ces éléments, nous avons décidé de mener une enquête auprès des aventuriers présents sur le tournage, mais aussi en Polynésie auprès des locaux afin de récolter toutes les informations possibles sur cette affaire, tout comme nous l’avions fait après les bruissements qui circulaient sur le camp au moment du tournage et qui concernaient Teheiura », poursuit la production qui indique que tous les aventuriers « susceptibles d’être impliqués réfutent les accusations ».

Coumba se défend

Accusée de faire partie des tricheurs, Coumba a tenu à se défendre sur le plateau de « Touche pas à mon poste ». « Je vous jure que je n’ai pas mangé ! Je savais que certains avaient mangé, on me l’a dit avant de rentrer à Paris mais je ne peux rien dire, il y a la clause de confidentialité », a-t-elle expliqué. Selon l’aventurière, c’est après la réunification qu’a commencé cette tricherie. « Le besoin primaire, c’est de s’alimenter. Si tu as l’occasion, tu le fais parce que tu as faim. Je n’en veux pas à ceux qui ont mangé, j’en veux à la production d’avoir mal surveillé les candidats. Je ne pense pas que ceux qui ont mangé pensaient à mal. Et Teheiura n’est pas dans ce coup ! », conclut-elle.