La blague de Vincent Dedienne sur les frères Bogdanoff passe mal (vidéo)

La blague de Vincent Dedienne sur les frères Bogdanoff passe mal (vidéo)
Capture France 5

Ce lundi 3 janvier, les talk-shows français faisaient leur rentrée à la télé. Entre « Quotidien », « Touche pas à mon poste » et « C à Vous », c’est dans l’émission de France 5 que s’est produit le premier dérapage de l’année.

Alors que le décès d’Igor Bogdanoff à l’âge de 72 ans, six jours après son frère Grichka, avait été annoncé en début de soirée, en direct sur le plateau de « C à Vous », l’humoriste Vincent Dedienne a fait une blague qui n’a pas été au goût de tout le monde.

« Pardon. On n’a pas le droit de dire ça »

Anne-Elisabeth Lemoine interrogeait le jeune homme de 34 ans sur le fait que des places pour ses spectacles se libéreraient parfois le jour même. « Ben oui parce que, par exemple, il y a des Bogdanoff qui meurent », répond alors Vincent Dedienne avant de rapidement enchaîner en disant « Non, non. Pardon. On n’a pas le droit de dire ça ». Cette déclaration maladroite a créé un froid sur le plateau et les regards semblaient plutôt gênés.

Hanouna se dit « Choqué, outré, dégoûté ! »

Rapidement, la séquence a été reprise sur les réseaux sociaux et a suscité l’indignation de nombreux internautes. Très proche des frères jumeaux décédés, Cyril Hanouna a partagé l’extrait sur Twitter en écrivant : « Mais quelle honte ! La différence entre ce gars et les Bogdanoff, c’est le respect des autres et la classe. Choqué, outré, dégoûté ! J’espère qu’il s’excusera pour la famille et les proches ».

Ce mardi midi, Vincent Dedienne ne s’était pas encore exprimé par rapport à cette blague douteuse qui a du mal à passer.