Jean-Pierre Pernaut voulait que Nathalie Marquay avorte mais elle a refusé

Jean-Pierre Pernaut et sa femme, l'ex-Miss France Nathalie Marquay, en 2006
Jean-Pierre Pernaut et sa femme, l'ex-Miss France Nathalie Marquay, en 2006 - AFP

Dans son livre « Moi, j’y crois – Mes anges, mes guides, mes prémonitions… », qui sera disponible le 16 septembre 2021 dans les librairies, Nathalie Marquay se confie comme jamais. Elle revient notamment sur sa rencontre avec Jean-Pierre Pernaut. C’était le 8 décembre 2001 lors de l’élection de Miss France. Un an plus tard, elle accouchait de son premier enfant, Lou.

Un accouchement risqué

La famille s’est rapidement agrandie puisqu’en 2003, le couple a accueilli son petit deuxième, Tom. Mais cette seconde grossesse a bien failli ne pas se dérouler comme prévu. Pour le gynécologue de Nathalie Marquay, un second accouchement si peu de temps après le premier présentait un risque non négligeable. « Deux césariennes dans un laps de temps aussi rapproché, tout juste un an, sérieusement, vous n’y pensez pas Nathalie ! », écrit-elle dans son livre.

Jean-Pierre lui a demandé de renoncer à ce bébé

Jean-Pierre Pernaut a également suivi l’avis du médecin et il a demandé à Nathalie de « renoncer à cette grossesse » parce qu’il avait « peur de perdre la femme qu’il aime ». Nathalie a compris ce point de vue. « C’est la science qui parle, la science qui me dit qu’après trois chimios, m’être retrouvée enceinte à un âge déjà avancé, 35 ans, et avoir accouché sous césarienne, cela représente pour mon corps une succession d’épreuves terriblement lourdes », admet-elle dans « Moi, j’y crois – Mes anges, mes guides, mes prémonitions… ».

« Pas question que j’avorte »

Finalement, Nathalie Marquay a accepté de prendre ce risque. En 2003, il a donné naissance à Tom, son second enfant, et l’accouchement s’est parfaitement déroulé. « Pas question que j’avorte. Ce bébé que nous avons fait, Jean-Pierre, cet enfant que je porte, docteur, il vient de là-haut… Oui, du Ciel, si vous voulez, je peux utiliser ce mot. Si je suis enceinte aujourd’hui, il ne s’agit pas d’un accident, mais de ma vie telle qu’elle a été écrite, telle qu’elle doit se dérouler sous la protection de mes âmes et de mes anges… Je ne cours aucun danger, ni moi ni le bébé. Cette naissance va parfaitement se dérouler, je peux vous l’assurer », écrit la Miss France 1987, aujourd’hui âgée de 54 ans, dans son livre.