Jane Campion et Steven Spielberg triomphent aux Golden Globes

Jane Campion et Steven Spielberg triomphent aux Golden Globes
AFP / E. Mcintyre

Le sombre western de Jane Campion «The Power of the Dog» devient le deuxième film réalisée par une femme à remporter le Golden Globe du meilleur film dramatique. Il a également remporté les prix du meilleur réalisateur, et du meilleur acteur dans un second rôle pour Kodi Smit-McPhee.

Le remake de Steven Spielberg «West Side Story» a été récompensé par le Golden Globe de la meilleure comédie ou comédie musicale, avec pour Rachel Zegler le prix de la meilleure actrice dans une comédie, et pour Ariana DeBose celui de la meilleure actrice dans un second rôle.

Will Smith et Nicole Kidman ont reçu les Globes de meilleurs acteur et actrice dans un film dramatique pour leurs rôles dans «La Méthode Williams» et «Being the Ricardos».

Manque de diversité et de transparence

Habituellement courus par tout le gratin de l’industrie du divertissement, les Golden Globes, qui ouvrent la saison des prix cinématographiques, ont été cette année désertés par les stars hollywoodiennes, qui critiquent leur manque de diversité et de transparence.

La chaîne de télévision NBC avait même renoncé à diffuser la cérémonie, pourtant suivie ces dernières années par des millions de téléspectateurs.

«Cette année, les Golden Globes ne vont ressembler à aucun Golden Globes que nous avons connu jusqu’à présent», avait prévenu Marc Malkin, rédacteur en chef culture et événementiel chez la publication spécialisée Variety. «Et vraiment, nous n’allons pas voir grand-chose».

Officiellement, les organisateurs ont invoqué la pandémie. Mais, selon M. Malkin, l’Association de la presse étrangère de Hollywood (HFPA), qui constitue le jury de ces prix, «a essayé de faire venir des célébrités pour annoncer les gagnants des Golden Globes de cette année». «Et aucune célébrité - aucune - n’a dit oui.»