«Ils commencent à nous saouler»: le coup de gueule de Patrick Bruel contre les non-vaccinés en plein concert à Bruxelles

«Ils commencent à nous saouler»: le coup de gueule de Patrick Bruel contre les non-vaccinés en plein concert à Bruxelles
AFP / F. Lo Presti

Lors d’un concert réussi où l’on pouvait lire l’émotion de Patrick Bruel de retrouver son public bruxellois, l’homme n’a pas hésité à partager certains moments personnels sur ces deux dernières années, vécues avec l’encombrant Covid. Avec un appel très clair à son public : « Dites à vos potes non-vaccinés qu’ils commencent à nous saouler ».

Patrick Bruel souligne l’énorme effort collectif demandé à chacun mais explique « que c’est grâce à ça que nous pourrons continuer à nous voir ». Le chanteur n’envisage pas un nouveau coup dur pour le secteur culturel. Pour illustrer, il raconte quelques anecdotes sur son confinement, et ses lives réalisés, avec plus ou moins de réussite, depuis chez lui, face à son écran. « Et voir le nombre de gens qui me suivent monter en direct, 10.000, 20.000, 50.000. L’impression de chanter face à un stade ».

Sauf que Bruel ne peut pas jouer avec son public comme il le fait dans une salle de concert, chose qu’il a pris énormément de plaisir à faire à Bruxelles jeudi soir. Avec les plus grands succès de son répertoire, en voyageant aussi du côté de l’Amérique du Sud, mais également avec des plus vieilles chansons « parfois enfouies dans son registre ». Le concert était intime. Bruel a évoqué son enfance, ses potes, des amis disparus, le harcèlement, les héros du quotidien, et ses amours, bien sûr.

La salle était comble, mais les gens étaient disciplinés. CST obligatoire bien sûr, port du masque bien respecté, tout était réuni pour ce beau spectacle. Bruel a fait le show, et il espère pouvoir le faire lors de son retour à Forest National en mars prochain. Si la situation sanitaire le permet.