Facebook et Instagram moins populaires auprès des Belges

Facebook et Instagram moins populaires auprès des Belges
AFP / J. Sullivan

«Nous ne pouvons néanmoins pas minimiser le monopole de Meta, nouvelle appellation de la société mère de Facebook», analyse un spécialiste en médias et technologies à l’université de Gand, le professeur Lieven De Marez.

Si Facebook et Instagram avaient encore connu une augmentation de leur nombre d’utilisateurs en 2020, la situation s’est modifiée en 2021. Instagram a ainsi perdu près d’un demi-million d’utilisateurs en Belgique (-10,45%) et le nombre de comptes est tombé à 4.275.000 l’année dernière. La perte est par contre moins importante pour Facebook et est de l’ordre de 1,69%. Alors qu’on comptait 8.420.000 utilisateurs en Belgique fin 2020, leur nombre était de 8.277.300 en décembre 2021. Le bureau d’analyse estime que près de sept Belges sur dix possèdent un profil Facebook.

Davantage d’utilisateurs de Messenger

Le nombre d’utilisateurs belges de Messenger, l’application de messagerie de Facebook, a en revanche légèrement augmenté (+0,98%), passant de 6.186.000 à 6.246.500, ce qui correspond presque à la moitié de la population belge, en l’espace d’un an. La plateforme LinkedIn, a elle aussi enregistré une augmentation, avec l’ouverture de 240.000 nouveaux comptes en 2021 (+5,91%).

«Nous sommes toujours très dépendants des médias sociaux, notamment en raison de la pandémie de coronavirus, mais nous examinons cette dépendance d’un œil un peu plus critique», explique Lieven De Marez. La popularité toujours croissante de l’application vidéo TikTok pourrait, selon le chercheur, expliquer la baisse de popularité d’Instagram. «TikTok est un concurrent digne de ce nom et a contribué au plafonnement progressif d’Instagram en tant qu’application la plus importante dans la culture de l’image.»

Toutefois, Lieven De Marez souligne que le monopole de Meta, propriété de Mark Zuckerberg, reste important. «Si vous décidez d’arrêter d’utiliser Instagram, par exemple, vous ne vous éloignez pas encore immédiatement de Meta», explique De Marez. En effet, en plus de Facebook et Instagram, l’entreprise est également propriétaire de Messenger et LinkedIn.