En tournage en Ukraine, Sean Penn a abandonné sa voiture pour rejoindre la Pologne à pied

En tournage en Ukraine, Sean Penn a abandonné sa voiture pour rejoindre la Pologne à pied

Depuis plusieurs mois, l’acteur et réalisateur américain Sean Penn tourne un documentaire en Ukraine. Il a notamment passé beaucoup de temps dans le pays en novembre dernier. Le 24 février, lorsqu’il a appris que la Russie envahissait l’Ukraine, Sean Penn a pris le premier avion pour retourner dans le pays en guerre et poursuivre son documentaire. Il a notamment rencontré le président Volodymyr Zelensky dans son bunker à Kiev.

Un soutien au peuple ukrainien

« Sean Penn fait partie de ceux qui soutiennent l’Ukraine. Notre pays lui est reconnaissant pour cette preuve de courage et d’honnêteté (…) Sean Penn démontre le courage dont beaucoup d’autres, en particulier les politiciens occidentaux manquent. Plus il y aura de tels gens, de vrais amis de l’Ukraine, qui soutiennent la lutte pour la liberté, plus tôt il sera possible d’arrêter l’attaque massive contre la Russie. », avait indiqué le gouvernement ukrainien suite à cette visite.

Il abandonne sa voiture pour rejoindre la frontière

Après cette rencontre, Sean Penn a poursuivi durant quelques jours le tournage de son documentaire. Ce n’est que lundi soir qu’il a quitté le pays. « Mes deux collègues et moi-même avons marché pendant des kilomètres vers la frontière polonaise après avoir abandonné notre voiture sur le bord de la route. La plupart des voitures sur cette photo transportent uniquement des femmes et des enfants. Ils n’ont pour la plupart aucun bagage et leur voiture est le seul bien de valeur qu’ils ont avec eux », a écrit Sean Penn sur Twitter.

« Si nous les laissons se battre seuls, l’âme de l’Amérique sera perdue »

« Le président Zelensky et le peuple ukrainien ont prouvé qu’ils ont du courage et des principes. L’Ukraine se bat pour la démocratie et si nous les laissons se battre seuls, l’âme de l’Amérique sera perdue », avait précédemment indiqué Sean Penn en estimant que Poutine avait fait « la plus grande erreur de sa vie ».