«Dégoûté», «de pire en pire»: les téléspectateurs désabusés après le dernier demi-épisode de Koh-Lanta

Ph. Capture TF1
Ph. Capture TF1

Les réactions allaient bon train, mardi soir, après la diffusion du nouvel épisode de Koh-Lanta. Comme de coutume, celui-ci a débuté avec l’épreuve de confort, celle de l’apnée sous la grille, brillamment remportée par Bastien. L’aventurier est parti avec Ambre pour profiter d’un bon repas et d’une nuit réparatrice dans un sanctuaire pour tortues. Mais cette épreuve de confort était placée sous le sceau du totem maudit : malheur au perdant, qui a écopé d’une pénalité.

Première à perdre sur l’épreuve, Olga a appris qu’elle allait jouer son aventure sur une épreuve éliminatoire. Et surprise : elle ne serait pas la seule candidate à la disputer. Bastien et Ambre ont donc été contraints de nommer deux autres aventuriers pour affronter Olga. Bastien a choisi Fouzi, et Ambre a envoyé Jean-Charles.

Une épreuve interminable

Le lendemain, les trois aventuriers pénalisés ont donc disputé l’épreuve redoutée, mêlant équilibre et adresse. Les candidats devaient avancer en équilibre sur une poutre et empiler quatre supports et quatre boules à l’aide d’une perche. Olga est la première à être parvenue à faire tenir sa tour en équilibre. Après moult et moult tentatives (et une coupure pub), Jean-Charles a enfin réussi lui aussi, provoquant l’élimination de Fouzi.

Les deux aventuriers sauvés ont quant à eux été envoyés sur une île pour récupérer un coffre qui, selon Denis Brogniart les rendra « à nouveau maîtres de leur destin ». C’est à ce stade que TF1 a décidé de mettre fin à l’épisode, laissant un goût amer aux téléspectateurs.

Si de nombreux internautes ont deviné qu’il s’agissait probablement du courrier, il faudra attendre la semaine prochaine pour en avoir le cœur net, mais aussi pour assister au conseil.

Sur Twitter, les téléspectateurs ont dressé le bilan de cet épisode et exprimé leur colère : 10 minutes de rediffusion, un épisode coupé avec peu de contenu, beaucoup de bla-bla et une épreuve éliminatoire interminable. Ajouter à cela des coupures publicitaires intempestives (de près de 40 minutes au total !) : les téléspectateurs ont été plus que déçus. Des choix étonnants de la part de la production, qui voit pourtant ses audiences dégringoler de semaine en semaine.