Daniel Craig et Léa Seydoux embarrassés par les questions de Delahousse

Daniel Craig et Léa Seydoux embarrassés par les questions de Delahousse
AFP

Pour la promo du nouveau James Bond « Mourir peut attendre » qui sort mercredi en France, Daniel Craig et Léa Seydoux étaient invités sur le plateau du JT de France 2 ce dimanche soir. Mais le présentateur Laurent Delahousse a décidé de sortir des sentiers battus et de poser deux questions qui ont déstabilisé les acteurs.

Léa Seydoux à la rescousse

Tout d’abord, il a demandé à Daniel Craig si c’est lui qui avait souhaité que Léa Seydoux revienne dans ce nouvel opus ? « C’est à votre initiative qu’elle est encore à vos côtés dans ce nouvel épisode ? », a lancé le présentateur. Daniel Craig a été visiblement déstabilisé, voire gêné, par cette question. C’est donc Léa Seydoux qui est venue à sa rescousse. « Maintenant, il est obligé de dire ‘oui’ », a-t-elle répondu en lançant « Say yes » à Daniel Craig qui s’est exécuté en répondant simplement « Yes ». Daniel Craig a ensuite détaillé : « On voulait faire deux films qui soient liés ensemble mais aussi avec tous les autres. James Bond part à l’horizon avec Madeleine à la fin du film Spectre. C’était un plaisir d’avoir Léa avec nous, c’est une actrice fantastique. On était tous d’accord. »

« Je n’ai pas grand-chose à dire au sujet de la politique »

Après ce premier moment de malaise sur le plateau, Laurent Delahousse a encore enfoncé le clou en posant une question qui sortait complètement du cadre de la promo et abordait le contexte géopolitique actuel. « Vous savez un espion britannique qui est bienveillant à l’égard d’une Française, dans le contexte géopolitique en ce moment, on prend. Les relations sont parfois tendues entre Paris et Londres… », a demandé le présentateur.

« Oh mon dieu. C’est à moi de répondre à cette question ? Ecoutez, je n’ai pas grand-chose à dire au sujet de la politique. On est dans une période compliquée partout dans le monde. Et nos relations avec la France vont vite revenir à la normale, on a besoin de vous, les amis », a répondu Daniel Craig qui a réussi à se sortir avec classe et flegme de ce pétrin.