Comment devenir influenceur(euse) pro?

Comment devenir influenceur(euse) pro?

Les influenceurs, qui sont, d’après la définition du Larousse, des « personnes qui, en raison de leur popularité et de leur expertise dans un domaine donné (mode, par exemple), sont capables d’influencer les pratiques de consommation des internautes par les idées qu’elles diffusent sur un blog ou tout autre support interactif (forum, réseau social, etc.) », ne sont toujours pas pris au sérieux. Lorsque quelqu’un prononce le mot « influenceur », ma main à couper que dans un rayon de 5 mètres une personne va lever les yeux au ciel, et des pages Instagram ironiques comme @influencersinthewild donnent aux détracteurs suffisamment de grains à moudre pour s’exprimer avec condescendance sur les personnes qui font le métier de leur présence en ligne. Mais rira bien qui rira le dernier, car une étude a montré que de plus en plus d’entreprises se tournent vers le marketing d’influence ! L’ère de la publicité traditionnelle apparaît de plus en plus comme révolue avec les adblockers, et dans notre société hyper numérisée l’influenceur/influenceuse est le roi/la reine du marketing.

Pas étonnant dès lors que le nombre d’influenceurs officiellement enregistrés augmente aussi à un rythme soutenu, et de plus en plus de jeunes rêvent d’avoir la vie de Yentl Keuppens ou d’Acid. Il n’existe pas encore de formation officielle dans les universités ou les hautes écoles, mais il y a heureusement bien d’autres façons de se préparer le mieux possible à une existence d’influenceur.euse à la mode.

Maîtrisez les bonnes compétences

Prendre quelques photos ou réaliser une chouette vidéo et les publier sur votre réseau social préféré : cela paraît un jeu d’enfant, mais ne vous méprenez pas ! Même si les jeunes d’aujourd’hui sont pratiquement nés avec un smartphone dans la main, être un.e bon.ne influenceur.euse exige des compétences qui ne coulent pas de source. Si vous avez l’intention de poursuivre vos études, optez dans ce cas pour une orientation comme le marketing. Dans la plupart des formations en marketing, vous n’apprenez pas seulement les principes fondamentaux du marketing et de la gestion d’entreprise, mais vous avez aussi des notions de psychologie du consommateur, vous affinez vos compétences linguistiques et de copywriting et vous apprenez à communiquer de façon adaptée en anglais et en néerlandais. De plus, vous pouvez aussi souvent choisir un module spécifique de marketing numérique, dans lequel vous plongez dans le monde merveilleux des médias sociaux et acquérez différentes compétences numériques spécifiques, comme la création de votre propre site web -ce qui est très pratique pour un.e influenceur.euse.

Si vous n’avez pas trop envie d’étudier pendant trois ans, vous pouvez aussi choisir de suivre quelques formations orientées dans l’enseignement à horaire réduit ou en cours du soir. Si, par exemple, vous parlez anglais comme une vache espagnole, vous pouvez suivre une formation jusqu’à ce qu’un tête-à-tête avec The Queen ne vous angoisse plus. Ou que diriez-vous d’une formation accélérée en montage vidéo ? En tant que YouTubeur.euse ou TikTokker.euse, c’est en effet l’idéal de pouvoir maîtriser vous-même votre propre contenu. Le Centre de Formation à Distance propose déjà une formation complète d’une journée d’influenceur numérique, qui vous permet de maîtriser en 8 heures les bases du marketing d’influence.

Réseautez

Si vous voulez devenir influenceur.euse, mieux vaut vous y mettre le plus vite possible ! Influencer consiste -comme le mot l’indique- à exercer une influence sur un groupe cible déterminé. C’est intéressant pour les entreprises, car si un.e utilisateur.trice des réseaux sociaux voit que son influenceur.euse préféré.e utilise un produit ou un service déterminé, il/elle sera aussi tenté.e de partir pour cette destination de voyage ou de consommer cette boisson énergisante. Il faut bien entendu d’abord élaborer son groupe-cible, et cela prend du temps mais demande aussi des compétences sociales. Soyez dès lors actif.ve sur les réseaux sociaux et demandez à vos amis et connaissances de vous y suivre. Si vous avez acquis au fil du temps un bon nombre de fidèles followers et que vous avez décidé de la niche dans laquelle vous voulez vous spécialiser -il est important de se distinguer de la masse –, vous ne perdez rien à contacter une entreprise de votre propre initiative. Les entreprises sont souvent très désireuses de collaborer avec un.e influenceur.euse, mais ne savent pas toujours par où commencer. Il existe en outre aussi des plateformes spécifiques qui associent influenceurs et entreprises et vice versa, comme l’app gantoise Connus, une sorte de Tinder pour influenceurs et entreprises, ou la plateforme Influenzo.

Si vous voulez devenir influenceur.euse, vous devez être bien conscient.e d’une chose : tout comme Rome, un profil apprécié sur les médias sociaux ne se fait pas en un jour. Trouver des followers prend énormément de temps, mais vous devez aussi en parallèle entretenir votre réseau et votre profil. Interagir avec vos followers, répondre aux DM, créer du contenu…, tout cela demande beaucoup d’effort. Veillez dès lors, à côté de vos études et de vos loisirs, à consacrer aussi suffisamment de temps à pianoter de façon ciblée sur votre smartphone. Ce n’est que de cette manière que vous deviendrez l’Huda Kattan ou le Mariano di Vaio belge !