Ces deux séries très attendues débarquent sur les plateformes

Ces deux séries très attendues débarquent sur les plateformes
Photos : Netflix / Amazon

The Chair (Directrice)

Après avoir été chirurgienne dans « Grey’s Anatomy » et enquêtrice dans « Killing Eve », Sandra Oh change à nouveau de registre en se glissant dans la peau de directrice d’université. Et pas de n’importe laquelle ! Son personnage de Ji-Yoon Kim prend la tête du Département d’anglais de la prestigieuse université de Pembroke. Première femme de couleur à occuper ce poste, elle va très vite devoir faire face à de nombreux défis, et notamment la baisse inexorable du nombre d’inscriptions. Créée par Amanda Peet, cette série de six épisodes de 30 minutes se laisse regarder. Entre drame et comédie, « The Chair » vaut surtout pour son casting qui compte Jay Duplass (« Transparent »), Bob Balaban (« The Grand Budapest Hotel ») ou encore David Morse (« True Detective »). Un bon divertissement de trois heures à binge watcher !

Nine Perfect Strangers

Amazon Prime dévoile quant à elle cette mini-série basée sur le roman de Liane Moriarty et adaptée par David E. Kelley, avec Nicole Kidman en vedette. La même équipe que pour « Big Little Lies ». L’esthétique de la série est superbe et nous plonge directement dans l’ambiance mystérieuse et un peu folle d’un centre de remise en forme pas comme les autres. Neuf parfaits étrangers vont s’y retrouver pour soigner chacun leur mal-être. On découvre une auteure sur le déclin, un ancien footballeur professionnel traumatisé ou encore une famille ayant vécu une tragédie. Nicole Kidman irradie de charisme en gourou pour le moins louche, mais c’est surtout les neuf autres personnages qui attirent l’attention. Ces « Nine Perfect Strangers » sont brillamment croqués et incarnés par une belle brochette d’acteurs comme Melissa McCarthy, Michael Shannon ou encore l’excellent Bobby Cannavale. Le show manque toutefois d’un peu d’audace et souffre de la comparaison avec The White Lotus, satire diffusée sur HBO et acclamée par la critique.