Canal+ condamné à verser 3,5 millions € à Maïtena Biraben pour licenciement abusif

Canal+ condamné à verser 3,5 millions € à Maïtena Biraben pour licenciement abusif
AFP / V. Hache

Ce nouveau jugement rendu par la cour d’appel est encore plus sévère que celui qu’avait prononcé en septembre 2018 le conseil des Prud’hommes de Boulogne-Billancourt. À l’époque, Canal+ avait été condamnée à indemniser son ex-star à hauteur de plus de 3,4 millions d’euros.

« Je suis, au bout de cinq longues et pénibles années de procédures, très heureuse aux côtés de mon avocat Maitre Claire Fougea de voir que le caractère abusif de mon éviction et la violence de ce qui a été vécu ont été de nouveau reconnus », a déclaré Maïtena Biraben à l’Agence France Presse.

Virée en 2016Maïtena Biraben, 53 ans, était entrée en 2004 dans la famille « Canal+ ». Elle avait accepté en 2015 de prendre les commandes du « Grand Journal », émission phare de la chaîne, à la demande du milliardaire Vincent Bolloré, qui venait de prendre le contrôle de Vivendi. Après de fortes chutes d’audience, la journaliste avait été écartée de l’émission à l’été 2016, au bout d’une seule saison, puis licenciée pour « faute grave ». À l’époque, la chaîne reprochait à la présentatrice « une forme de déloyauté » et « d’avoir tout fait pour aboutir à une situation de blocage pour se faire payer sa clause de sortie, alors qu’elle voulait partir ».