Au procès Depp – Heard, le témoignage épique d’un psychiatre: «Vous nous parlez de Jack Sparrow?»

Au procès Depp – Heard, le témoignage épique d’un psychiatre: «Vous nous parlez de Jack Sparrow?»
AFP

Appelé à la barre lundi par Amber Heard, le psychiatre, qui n’avait jamais rencontré Johnny Depp, a voulu démontrer que l’acteur avait tout d’un « abuseur intime ». Dépeignant une personnalité « narcissique », un homme « enclin à la violence », il affirme que Johnny Depp « a des comportements qui correspondent à ceux d’une personne qui souffre à la fois d’un trouble lié à la consommation de substances, et des comportements d’une personne qui est l’auteur de violences conjugales ».

Lorsque l’avocat de Johnny Depp lui a demandé sur quels éléments il basait son analyse, le psychiatre a répondu qu’il se basait sur « sa propre expérience », avec « pour référence » l’attitude de l’acteur en public et… dans ses films. Ainsi, pour étayer son propos, David Spiegel s’est lancé dans une comparaison hasardeuse entre Johnny Depp et son personnage dans Pirates de Caraïbes, Jack Sparrow.

La défense de l’acteur a immédiatement rétorqué. « Attendez, vous comparez vraiment le comportement de Johnny à celui de Jack Sparrow ? », s’est étonné l’avocat de Johnny Depp. « Vous savez que c’est un personnage, une représentation non concrète de qui il est, n’est-ce pas ? Vous n’allez pas non plus mêler Willy Wonka à tout ça, si ? »

Vexé, le psychiatre a ensuite refusé de répondre aux questions de l’avocat, préférant faire… des grimaces. Une séquence qui a laissé l’assemblée pantoise… Et qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Fin des débats ce vendredi

Mardi, les avocats d’Amber Heard ont terminé leur argumentaire dans le procès en diffamation intenté par son ex-mari Johnny Depp, laissant la défense de l’acteur appeler ses derniers témoins avant la fin des débats prévue vendredi au tribunal de Fairfax, près de Washington.

Les avocats de la vedette de « Pirates des Caraïbes » ont immédiatement déposé une requête en annulation de la contre-plainte déposée par Amber Heard. Cette demande, habituelle dans le système juridique américain, a été rejetée par la juge Penney Azcarate, estimant qu’il existait assez d’éléments pour que le procès aille jusqu’à son terme.

Johnny Depp, 58 ans, affirme que son ex-femme a ruiné sa réputation et sa carrière après avoir écrit en 2018 un éditorial dans le Washington Post, dans lequel elle affirmait avoir été victime de violences conjugales en 2016, sans toutefois citer son ancien mari. Il réclame 50 millions de dollars de dommages-intérêts.

L’acteur, qui a témoigné pendant quatre jours, nie avoir jamais levé la main sur son ex-épouse, assurant que c’est elle qui était violente.

Amber Heard a contre-attaqué et réclame le double, affirmant avoir subi « des violences physiques et des agressions ».