Âge, taille, poids: Voici les critères «formels» pour devenir Miss France

Âge, taille, poids: Voici les critères «formels» pour devenir Miss France
AFP / L. Venance

La 101e élection Miss France se déroulera ce 11 décembre à Caen, en Normandie. Qui succédera à Amandine Petit ? En attendant la réponse, penchons-nous sur les critères que les 29 prétendantes au titre ont dû respecter pour pouvoir participer au concours de beauté. « À peine majeures, tout juste vaccinées, ces jeunes femmes sortent de l’adolescence. (…) Depuis quelques années, l’âge moyen des candidates tend à augmenter. Cette année, sept d’entre elles ont 24 ans, ce qui, en âge Miss, représente l’âge mûr. Passé 25 ans, plus question de concourir. Le règlement est formel. Il l’est aussi sur d’autres points », indique Paris Match dans ses pages ce jeudi. « Interdiction, par exemple, d’être percée ou tatouée (l’organisation tolère depuis peu les tatouages discrets, dont la taille est inférieure à trois centimètres). Il est également défendu aux filles de fumer en public, d’être mariées ou d’avoir des enfants », rappellent encore nos confrères.

« Aucune exigence de poids »

Souvent critiqué, notamment par les féministes, ce règlement a toutefois connu quelques petits changements cette année. « La taille minimale requise a été abaissée à 1,70 mètre (sans talons), contre 1,72 mètre il y a quelques années. Aucune exigence, en revanche, quant au poids », indique-t-on. « Tant que je serai là, on ne pèsera pas les candidates », assure Sylvie Tellier, à la tête de la Société Miss France, au magazine.

Si toutes les candidates doivent se soumettre aux mêmes règles, nul doute qu’elles sont bien différentes, à plusieurs niveaux. « La promotion 2022 compte des danseuses, des médecins, des dentistes, une pilote d’avion, une hôtesse de l’air, une agent immobilier… », peut-on encore lire dans Paris Match.

Lire aussi : Miss Univers en ligne de mire pour Miss Belgique