Accusée de racisme, Billie Eilish présente ses excuses

Accusée de racisme, Billie Eilish présente ses excuses
Ph. Instagram

C’est une polémique dont Billie Eilish se serait bien passée. Dans une vidéo qui fait le tour des réseaux sociaux, on peut la voir, à l’âge de 13 ou 14 ans, en train de prononcer le mot « chink », une insulte anti-asiatique, et imiter l’accent asiatique. Elle répète plusieurs fois ce terme entendu dans la chanson « Fish » du rappeur « Tyler, The Creator ».

Dans un long message publié sur Instagram, l’interprète de « No Time To Die » a tenu à présenter ses excuses à sa communauté. Elle explique qu’elle ne connaissait pas la signification de ce terme il y a cinq ans, lorsque la vidéo a été tournée. « Je suis embarrassée, consternée, et cela me donne envie de vomir d’avoir prononcé ce mot. Cette chanson est le seul endroit où j’ai entendu ce mot car il n’a jamais été utilisé autour de moi », indique la chanteuse de 19 ans. Elle poursuit, sans chercher d’excuses : « Malgré mon âge et mon ignorance à cette époque, rien ne peut pardonner le fait que c’est blessant. Et je m’en excuse ».

La jeune femme dément par contre avoir voulu imiter l’accent asiatique. Elle assure qu’il s’agissait juste d’un « charabia » qu’elle inventait régulièrement à l’époque. « Je fais ça depuis que je suis enfant et je l’ai fait toute ma vie en parlant à mes animaux, mes amis et ma famille. C’est vraiment du charabia, je faisais l’imbécile et ce n’est absolument pas une imitation d’une personne ou d’un langage, d’un accent ou d’une culture. Tous les gens qui me connaissent m’ont vue faire l’imbécile et imiter des voix toute ma vie », détaille-t-elle.

Lire aussi 6973327620473670917