Qu’est-ce qu’on lit? «La vie gourmande» d’Aurélia Aurita

Qu’est-ce qu’on lit? «La vie gourmande» d’Aurélia Aurita

Qu’est-ce que ça raconte ?

Dans cette nouvelle autobiographie culinaire, Aurélia Aurita relate ses expériences au Japon, dans les Vosges ou à Paris… Des cuisines d’un fast-food à celles d’un trois étoiles, du marché en plein air aux brunchs du dimanche, d’histoires courtes en passions romantiques et amicales, l’autrice nous entraîne dans une quête épicurienne de sens et de sensations ! Et tout en empruntant les chemins du goût et de l’intime, Aurélia Aurita fait le récit d’un drame personnel : un cancer qui va bouleverser son quotidien… mais qui jamais ne triomphera de l’instinct de plaisir et de gourmandise qui circule tout au long du livre.

Qu’est-ce qu’on en pense ?

Dans « La vie gourmande », Aurélia Aurita se livre comme jamais. Tout au long des 368 pages de cet imposant et magnifique roman graphique, le lecteur est plongé dans les différents moments de sa vie qu’elle partage. Le décès de sa grand-mère, ses souvenirs d’enfance, ses expériences culinaires, amoureuses aussi, son combat contre le cancer du sein et la manière. Il n’y a aucun tabou. Il y a des moments difficiles, des moments de doute, mais aussi des belles rencontres et plein de belles choses. Ce qui ressort de « La vie gourmande », c’est cette notion de partage et la saveur de la vie. Aurélia partage avec nous des moments de vie, mais aussi son regard et sa force de caractère. C’est un récit inspirant, extrêmement touchant et joliement dessiné. La particularité du dessin ? À peu de chose près, seuls les aliments, la nourriture et les boissons sont en couleurs. Tout le reste est en noir et blanc.

« La vie gourmande », d’Aurélia Aurita, éditions Casterman, 368 pages, 29,5 €