Qu’est-ce qu’on lit? «Huit heures à Berlin», le nouveau Blake et Mortimer

Qu’est-ce qu’on lit? «Huit heures à Berlin», le nouveau Blake et Mortimer

Qu’est-ce que ça raconte ?

Printemps 1963. Dans l’Oural, au cœur de l’Empire soviétique, une mission archéologique découvre sept cercueils. À l’intérieur, des cadavres dont la peau du visage a été arrachée. Au même moment, à Berlin, un homme se fait tirer dessus alors qu’il franchit le Mur coupant la ville en deux. Avant de succomber, il réussit à prononcer un mot étrange : Doppelgänger. A priori, aucun rapport entre ces deux événements. Mais en réalité, il existe bien un lien entre la macabre découverte et le transfuge abattu.

Qu’est-ce qu’on en pense ?

Ce nouvel album, signé Jean-Luc Fromental et José-Louis Bocquet au scénario et Antoine Aubin au dessin, plonge les lecteurs en pleine guerre froide. Entre Londres, Berlin, l’URSS et la Suisse, préparez-vous à voyager ! Côté scénario, vous allez aussi être servi avec une aventure extrêmement dense et captivante, basée sur les expérimentations d’un savant fou. Côté dessin, bientôt 10 ans après « Le Coup de Prague », Antoine Aubin signe son retour dans la série et on retrouve avec plaisir son trait si fidèle à celui d’Edgar P. Jacobs. Bref, tous les éléments sont réunis pour donner un excellent album de Blake et Mortimer. Envie de vous faire plaisir ou à la recherche d’une idée cadeau ? Vous pouvez foncer les yeux fermés !

« Les aventures de Blake et Mortimer : t.29 : Huit heures à Berlin », de Bocquet, Fromental et Aubin, 64 pages, 16,5 €