Voici la seule chose essentielle à notre bonheur selon une étude de l’université d’Harvard

Voici la seule chose essentielle à notre bonheur selon une étude de l’université d’Harvard
Ph. Unsplash

Qu’est-ce qui rend quelqu’un heureux ? C’est la question que des chercheurs de l’université d’Harvard se sont posée. Pendant près de 80 ans, ils ont suivi 724 hommes issus de milieux socio-économiques totalement différents. Sur base de questionnaires, ils ont épluché leur vie privée et professionnelle ainsi que leurs dossiers médicaux allant jusqu’à faire des prélèvements sanguins et des scanners cérébraux. Avec les dizaines de milliers de pages de données récoltées, ils sont arrivés à une conclusion simple.

Quelle est la clé du bonheur ?

Bien qu’une grande partie de notre prédisposition au bonheur soit génétique, il semblerait qu’une seule chose contribue vraiment à nous rendre heureux et ce sont… nos relations sociales. Pour le docteur Robert Waldinger, directeur de l’étude, « les connexions sociales sont vraiment bonnes pour nous et la solitude tue ». Les bonnes relations nous rendraient plus heureux et plus sains. « Les personnes qui sont davantage connectées socialement à leur famille, à leurs amis ou à leur communauté sont plus heureuses, elles sont en meilleure santé physique et elles vivent plus longtemps que les autres », rapporte l’étude. Au contraire, les personnes isolées seraient moins heureuses, en moins bonne santé et vivraient moins longtemps.

Bien s’entourer

D’après l’étude d’Harvard, le nombre d’amis n’est pas important. C’est bien la qualité des relations qui prime sur la quantité. «  Il s’avère que vivre au milieu d’un conflit est vraiment mauvais pour notre santé. Les mariages très conflictuels, par exemple, sans beaucoup d’affection, s’avèrent être très mauvais pour notre santé, peut-être pire que le divorce », explique Waldinger.

Bien s’entourer permettrait aussi de mieux résister à la douleur et à la vieillesse. Le chercheur prend comme exemple des couples de 80 ans. Parmi eux, ceux qui se sentent épanouis dans leur relation affirment que leur humeur reste bonne même les jours où la douleur physique se fait plus forte. À l’inverse, ceux qui se sentent malheureux dans leur couple voient leur humeur empirer lorsque leurs douleurs physiques se font plus intenses.

Pour être heureux, mieux vaut bien choisir qui nous entoure !

Retrouvez toute l’actu sur Metrotime.be