Testé pour vous : L'été en famille aux Menuires

Testé pour vous : L'été en famille aux Menuires

Juchée à 1850 mètres au-dessus du niveau de la mer dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes, la station des Menuires n'est dominée en altitude que par Val Thorens, le plus haut village d'Europe qui culmine à 2300 mètres. Les deux localités dépendent de la commune de Saint-Martin-de-Belleville, située plus bas, qui forme avec Méribel et Courchevel Les Trois Vallées, réputées pour être le plus grand domaine skiable au monde avec quelque 300 kilomètres de pistes.

Auprès des fondus de neige, la renommée du site n'est donc plus à faire. Mais pour attirer le public l'été, la station des Menuires mise sur ses infrastructures, avec notamment deux piscines (dont une aqualudique), un centre sportif très complet, un espace wellness, un fun park et une luge sur rail qui raviront les plus jeunes. A partir de moins de 6,50 € par jour, la carte multiloisirs donne accès à plus de 20 activités à volonté, ainsi qu'à des réductions sur beaucoup d'autres. De la peinture sur soie au poker en passant par les fêtes de village, barbecue entre ados, expos, marchés, spectacles, atelier de sophrologie et tournois sportifs, il y en a pour tout les goûts.

Au-delà de la sacro-sainte randonnée, les sports nature restent cependant les vrais rois de la vallée des Belleville. Avec Thelma (9 ans), Liam (12 ans), et leur papa nous en avons testé trois : descente en VTT, via ferrata et buggy. Car ici, le public est très familial, et les touristes adoptent le mode de vie en vigueur à la montagne, en se couchant tôt pour… se lever tôt et profiter de belles journées au grand air. Il faut dire qu'à près de 2000 mètres d'altitude, les soirées sont fraîches, même par beau temps, et le polar recommandé pour les activités qui tutoient les sommets. Les oiseaux de nuit en seront pour leurs frais, mais rentreront l'esprit vidé, les poumons à neuf et le plein de globules rouges.

Après l'effort...

A condition bien sûr de ne pas trop succomber à l'attrait des produits du terroir, omniprésents dans les commerces locaux et sur les marchés. Difficile en effet de résister à une tartiflette ou une raclette, même quand le thermomètre dépasse les 25°… Surtout si ces plats typiques figurent à la carte d'un établissement comme Chez Pépé Nicolas.

Acquis en 1957 par l'ancien maire de Saint-Martin Nicolas Jay, ce chalet d'alpage est également devenu en 1986, sous l'impulsion de ses trois petits-fils, une ferme pédagogique et un restaurant dont les terrasses sont particulièrement appréciées des friands de cuisine savoyarde. Un peu plus bas, pique-nique ou barbecue autour du plan d'eau constitue une alternative très populaire quand le soleil brille.

Pour gagner ce petit coin de paradis entre Annecy, Grenoble et Turin, la voiture reste la solution privilégiée par le plus grand nombre. Au départ de la Belgique, comptez un peu plus de 900 km et 9 heures de route. Si vous décidez de voyager de nuit, vous aurez le plaisir de découvrir la station à son réveil, au petit matin. Quelques heures de sieste suffiront alors à vous remettre en selle pour démarrer votre séjour.

Pour se loger, des solutions existent pour toutes les bourses. Notre petite famille était logée au Hameau de la Sapinière, une résidence **** proposant des chalets de charme avec barbecue, salle de jeux et spa. L'idéal pour se détendre après une journée bien remplie, dans tous les sens du terme.