Pourquoi la Finlande est le pays le plus heureux du monde?

Pourquoi la Finlande est le pays le plus heureux du monde?
Ph. Pixabay

Chaque année, le 20 mars à l’occasion de la journée mondiale du bonheur, l’Onu publie son « World Happiness Report ». Depuis 2018, c’est la Finlande qui caracole en tête de ce classement des pays les plus heureux du monde. Nous avons tenté de comprendre pourquoi.

C’est quoi un pays heureux ?

Depuis 2012, l’Onu publie chaque année le « World Happiness Report ». Pour cela, des enquêteurs posent une série de questions à un échantillon représentatif de personnes qui vivent dans 156 pays. Ils interrogent les habitants sur la manière dont ils perçoivent leur qualité de vie et leur demandent d’attribuer une note sur 10. Pour établir ce classement et l’objectiver, l’Onu tient également compte du PIB par habitant, des aides sociales dans le pays, des libertés individuelles des citoyens ou encore du niveau de la corruption dans le pays.

Le revirement spectaculaire de la Finlande

En tête de ce classement depuis 2018, la Finlande est partie de loin. Il y a encore 30 ans, ce pays scandinave de 5,5 millions d’habitants avait l’un des taux de suicide les plus élevés du monde. De plus, on ne peut pas dire que les Finlandais soient aidés par les conditions météorologiques ni par le taux d’ensoleillement de leur pays en hiver. Dans les régions du nord, les températures hivernales peuvent descendre sous la barre des -30ºC et le soleil peut ne pas se lever durant plusieurs semaines. Mais cela n’empêche pas les Finlandais d’être heureux. D’ailleurs, aujourd’hui, grâce aux efforts du gouvernement, le taux de suicide a été divisé par deux depuis 1990.

La recette du bonheur

Plusieurs choses peuvent expliquer le bonheur des Finlandais. Tout d’abord, la situation économique du pays. En Finlande, le taux de chômage est pourtant relativement élevé (environ 7,5 %) mais le revenu mensuel moyen brut est de près de 3.500 €. Le pays se distingue également par un faible taux d’inégalités entre les hommes et les femmes. Le niveau de qualité de vie contribue grandement au bonheur des Finlandais et les habitants bénéficient des services publics parmi les meilleurs du monde. Ici, même dans la capitale, les embouteillages n’existent pas. L’enseignement, de l’école maternelle à l’université, est entièrement gratuit. Il n’y a pas de frais d’entrée ou de minerval à payer. L’accès aux soins de santé et leur remboursement sont un modèle du genre. De plus, le niveau de sécurité est particulièrement élevé à travers le pays. Ainsi, très peu de Finlandais ont peur de se faire agresser ou que leur maison soit cambriolée. La Finlande fait aussi partie des 23 pays classés qui sont dirigés par une femme. Ceux-ci « ont eu tendance à favoriser les politiques qui visaient le bien-être général », estiment les chercheurs.

Enfin, les Finlandais aiment profiter des choses simples. Leur pays se prête à la connexion avec la nature et ils en profitent pleinement. Dès que l’occasion s’y prête, la population se promène dans les forêts et autour des quelque 180.000 lacs que compte le pays. Le sauna semble également faire partie de la recette du bonheur. Le pays en compte plus de 3 millions et les Finlandais s’y adonnent au moins une fois par semaine.

L’importance de la confiance

En 2020, parmi les 200 pages du « World Happiness Report 2020 », un chapitre complet se demandait pourquoi les pays nordiques figurent constamment parmi les pays les plus heureux du monde. Selon les chercheurs, la confiance des citoyens est l’une des clés de ce bonheur. Il s’agit aussi bien de la confiance que les habitants s’accordent entre eux que de la confiance qu’ils ont dans les institutions. Ainsi, 81 % des Finlandais ont confiance dans les professeurs et dans l’enseignement (contre 67 % en moyenne pour l’ensemble des pays de l’OCDE) et 75 % ont confiance dans le système judiciaire de leur pays, soit 20 % de plus que la moyenne internationale. La Finlande soigne désormais cette réputation de pays où règne le bonheur. L’office national du tourisme a même engagé des « guides du bonheur » chargés de s’occuper des touristes étrangers.

Et le bonheur des Belges ?

En 2022, la Belgique est apparue à la 19e position du classement de l’Onu des pays les plus heureux du monde, juste devant la France, avec un score de 6,80/10. C’est loin derrière la Finlande (7,82) mais c’est le meilleur classement de notre pays depuis que l’étude existe. « Les trois plus fortes progressions ont été en Serbie, en Bulgarie et en Roumanie. Les plus forts reculs au Liban, au Venezuela et en Afghanistan », selon le World Happiness Report. Le Liban, secoué par les troubles et une grave crise économiques, tombe ainsi à l’avant-dernière place, avec 2,95 points, derrière le Zimbabwe et juste devant l’Afghanistan, bon dernier encore cette année avec un score de 2,40. La Chine bondit de 12 rangs à la 72e position, l’Inde reste loin en queue de classement (136e) mais gagne trois places.