Les guinguettes bruxelloises ont rouvert leurs portes

Guinguette Maurice
Guinguette Maurice - Ph. Facebook

Qui dit retour du soleil et des températures clémentes, dit réouverture des guinguettes dans les parcs bruxellois. Petit à petit, ces bars éphémères se sont imposés comme ‘The place to be’ pour se désaltérer au grand air à Bruxelles. Mais les guinguettes offrent bien davantage que des bières fraîches. On y passe un vrai moment de détente et de convivialité !

Où que vous soyez à Bruxelles, vous en trouverez toujours une à proximité. Vous ne savez pas laquelle choisir ? Voici une petite sélection des différentes guinguettes de la capitale. Pensez à réserver !

Les guinguettes Barc

Ph. Facebook

Gérées par Bruxelles Environnement, elles sont réparties sur sept parcs bruxellois et portent toutes un prénom différent. La Bar André, en plein cœur du parc de Laeken, offre par exemple une vue imprenable sur l’Atomium. Le Bar Maurice, quant à lui, prend chaque année ses quartiers dans le parc du Cinquantenaire tandis que le bar Gisèle établit son camp à l’abbaye de la Cambre. Sans chichis, les guinguettes Barc proposent de la petite restauration ainsi que des burgers et organisent différents événements tout au long de la saison. On peut s’y prélasser en écoutant un concert, en apprenant la salsa ou encore en participant à une séance de yoga !

Ouvertes tous les jours, de 11h à 22h, jusqu’au 26 septembre. (Le bar Emile et le bar Gisèle ne devraient ouvrir que début juillet)

La guinguette du See U

Ph. Facebook

C’est dans l’ancienne caserne de gendarmerie Fritz Toussaint, à Ixelles, que la guinguette du See U a pris ses quartiers. Les amateurs de pétanque, de Mölkky et de ping-pong pourront s’en donner à cœur joie ! Vous pourrez également y siroter une bonne bière locale tout en dégustant un burger de chez Pistola ! Plusieurs activités sont organisées tout au long de la saison sur le site. À ne pas manquer : le marché des producteurs le jeudi !

Ouverte le jeudi et vendredi de 16h à 22h, le samedi de 14h à 22h et le dimanche de 14h à 21h.

Le Kiosque

Ph. Facebook

Ce petit café-restaurant se situe à quelques pas de l’étang du Bois de la Cambre. Simple et conviviale, la guinguette propose de la petite restauration à base de produits locaux, comme des grosses tartines, des croque-monsieur ou des soupes faites maison. Une fois par mois, un chef vient concocter un dîner spécial aux alentours du Kiosque. Soirées jazz, jam sessions ou soirées animées par un DJ, il y en a pour tous les goûts grâce à la programmation « In the Woods » !

Ouverte tous les jours de 9h à 22h (23h les vendredis)

Buvette ABY

Ph. Facebook

Dans le superbe cadre de l’abbaye de Forest, la buvette ABY vous accueille le jeudi pour les afterworks musicaux les plus chill de Bruxelles. Tous les week-ends, place aux délicieux brunchs et à un moment convivial en famille ! Vous pourrez vous rafraîchir avec un ice tea et une limonade faits maison ou, si vous préférez, une abbaye de Forest, bien sûr !

Ouverte tous les jours de 11h à 22h (à partir de 15h les lundis et mardis)

La Laiterie

Ph. Facebook

Nichée au centre du parc Josaphat, à Schaerbeek, La Laiterie prône elle aussi la convivialité et le fait maison. Brunch, lunch, apéro : à toute heure de la journée, il y a toujours de quoi se régaler. On accompagne le tout de musique live et d’une bonne Zinnebir. À moins que vous ne préfériez une Jambes-de-Bois ? Côté cocktails, on retrouve à la carte les recettes du Tigre, le fameux bar de la place Flagey. Et si vous voulez faire d’une pierre deux coups, la guinguette Populeir se trouve juste à côté !

Ouverte tous les jours à partir de 11h (10h les week-ends) jusque 19h30 (20h le samedi et 22h le vendredi)

Les origines des guinguettes

AFP / J-P Muller

Les premières guinguettes ont vu le jour en France, en périphérie parisienne. Au départ, il s’agissait de simples débits de boissons qui ont été installés en dehors de la capitale pour échapper à l’octroi sur les vins. Avant de laisser pénétrer des marchandises dans Paris, la commune prélevait en effet un droit d’entrée qu’on appelait octroi. Le nom guinguette viendrait d’ailleurs d’un petit vin qu’on y buvait souvent : le vin du clos Guinguet.

À la fin du 19e siècle et au début du 20e, les guinguettes étaient très actives durant les beaux jours. Elles accueillaient les Parisiens venus passer un dimanche en famille sur les bords de la Seine ou de la Marne. Les guinguettes de l’époque proposaient de la restauration, des jeux mais aussi des bals populaires. Elles ont été immortalisées par des peintres, comme Renoir (« Le Déjeuner des canotiers ») puis leur nombre a diminué dans les années 60, suite à l’interdiction de la baignade dans les rivières. Les guinguettes ont retrouvé petit à petit leur popularité dans les années 90, notamment à Bruxelles.