Le Pink Screens célèbre le cinéma LGBTQ+

Le Pink Screens célèbre le cinéma LGBTQ+

L'ASBL Genres d'à côté a programmé 10 jours de projections de films, mais aussi d'expositions, de débats et de soirées.

Un focus sur le Queercore retrace l'histoire de ce mouvement qui est venu bousculer les milieux gay-lesbien et punk hétéronormé. Le film "Queercore: How To Punk A Revolution" de Yony Leyser revient sur sa naissance dans les années 80. Des films de G.B. Jones, une des initiatrices de ce mouvement avec son complice d'alors Bruce LaBruce, seront également diffusés.

Un focus "Get naked ? Oh My God !" s'arrête sur la nudité qui se veut libératrice à travers les films "Los Decentes", "Hugues" et "Blind Sex".

Le débat "Solidaire: toujours, avec moi-même ?" questionnera samedi au Nova la situation des réfugiés LGBTQ+. La Pink Night clôturera le festival le 18 novembre à la Bodega.

En décembre, le festival se prolongera à la Cinematek avec une quinzaine de films autour de la thématique "120 battements et plus: le sida à l'écran".