Le massage à la sauce thaï

Le massage à la sauce thaï

Massages ayurvédiques, plantes médicinales, acupuncture… Autant de techniques de la médecine traditionnelle thaïlandaise, dite non conventionnelle selon la Commission européenne, qui font -entres autres- du royaume siamois une destination touristique. Et les massages, dispensés dans des instituts haut de gamme ou prodigués pour moins de 10 € dans les rues, tiennent le haut du pavé de cette remise en forme. Raison pour laquelle j'ai décidé de m'initier à cette pratique courante. Mais pas question d'abandonner mon corps dans le noir à des serpents ou à des escargots. Exit aussi l'enveloppement au chocolat, au café, aux fruits, au fromage, au beurre ou à la mayonnaise. Oublions aussi les soins au caviar, au sang ou à la feuille d'or très prisés par des touristes fortunés en manque de sensations fortes. Je veux juste expérimenter un massage traditionnel thaïlandais, un vrai?! Et pour taire tout esprit mal tourné, loin de ces mœurs sexuelles tarifiées, pratiquées dans des salons de fortune qui sont de véritables vitrines pour la prostitution.

Le calme avant la tempête

Ce jour-là, en entrant dans ce salon de haut standing de la capitale, je n'imaginais pas que toute la cérémonie serait méthodiquement orchestrée. Ce havre de paix a déployé un véritable arsenal de bien-être entre ses murs : le décor et l'ambiance feng shui impressionnent. Alors que je sirote une boisson froide -premier pas vers une décontraction du corps, les questions pleuvent. «?Avez-vous des allergies, des blessures, des fractures encore douloureuses ? Préférez-vous un massage light, médium ou hard ? Quelle huile désirez-vous : jasmin, lavande, eucalyptus ou ayurvéda ??». ‘?Va pour un light au Jasmin?'. En pénétrant dans la chambre, je découvre le complet qui me servira d'habit et là, c'est le drame. Le profane que je suis panique?: sur la table trône un slip transparent qui ferait pâlir Miley Cyrus de jalousie quand une ceinture l'habille. Ravalant ma fierté et ma pudeur, je sors finalement de cette pièce d'essayage que je ne n'osais plus quitter. Après un bain de pied, je m'installe les yeux clos sur la table et la masseuse entame son office. «?Rien de plus relaxant?», me dis-je le visage fendu d'un large sourire tandis que la quadragénaire parcoure mon corps de ses mains fermes mais délicates. Cette expérience qui alterne mouvements de pressions, de tractions et d'étirement dénoue les tensions musculaires, ronge toute notion du temps et invite tellement au lâcher-prise… que je m'endors ! Je me fais réveiller en fin de séance, le corps et l'esprit détendus. Après une douche qui redynamise mon organisme, je reçois une boisson chaude et un biscuit au miel, censés relancer une circulation sanguine presqu'éteinte et doper un organisme qui a été sujet à une variation de glycémie. La sensation de sérénité et de bonheur est immédiate.

Tout a craqué

Frustré de ne pas avoir profité pleinement du moment et curieux de découvrir ce qui se cache sous l'appellation de «?massage hard?» (ou «?traditionnel?») qui traîne une réputation robuste, je décide de remettre ça lors du même séjour. Et cette fois, je constate un univers de différence?! Fini le massage relaxant, place au thérapeutique. Les soins dispensés par ma masseuse ne reflètent en rien sa voix fluette. Tout au long de la séance, elle met à contribution ses paumes, ses poings, ses avant-bras, ses coudes et ses genoux pour travailler avec insistance mes jambes, mes bras, ma colonne vertébrale, ma nuque et mon crâne. De la tête aux pieds, elle fait craquer chaque partie de mon squelette. Alors que je grimace et me contracte, elle décide de me plier en huit, façon origami. Elle abandonne finalement son entreprise lorsqu'elle remarque -enfin !- que je suis loin d'avoir la flexibilité d'un bambou. Même pour les masseuses, à l'ouvrage parfois jusqu'à 12h par jour, ce travail relève de l'exploit. Leurs mains fatiguées nécessitent d'ailleurs des soins spéciaux quotidiens afin d'éradiquer les crampes et autres ampoules. Mélange de yoga et de massage plus classique, le massage thaï traditionnel n'a rien de la relaxation pour les profanes. L'exercice s'apparente plus à une gymnastique contorsionniste. On me glisse que cette coutume devient bénéfique à condition de la pratiquer régulièrement… du moins en théorie.

Follow @GrasJcj

Gaëtan Gras