La première promenade en bateau d'Anthem of the Seas

La première promenade en bateau d'Anthem of the Seas

“Impressionnant” est le premier mot qui me vient à l'esprit en apercevant l'Antem of the Seas dans le port de Southampton, le point de départ de mon voyage. Avec ses dix-huit étages et une longueur hallucinante de 348 mètres, ce colosse flottant nous fait plus penser à un immeuble à appartements. Un peu inquiète, je me demande, lorsque je pénètre le bateau via un couloir étroit, « Bon sang, comment cette chose peut-elle flotter sur l'eau ».

« Bienvenue à bord, mademoiselle. » Je n'ai pas vraiment le temps d'hésiter. Les marins, pour l'occasion habillés en tenues de carnaval, me saluent de tous côtés. Mais cela fonctionne bien. Je me sens spontanément joyeuse et de bonne humeur, je sors mon appareil photo.

 Kitsch omniprésent

Une fois à bord, je vais de surprise en surprise. Allant de la grande corne disproportionnée qui se trouve dans le couloir en guise de décoration, à l'immense lampe en Crystal qui scintille aux rythmes des battements du cœur de celui qui la commande, et les animaux photoshoppés dans l'ascenseur : partout où je dépose mon regard, il y a de l'excès et du kitsch de haut niveau. Avec les différents styles qui se mélangent et se confondent, il y en a pour tous les goûts. Ca marche mais la personne que je suis, en quête de tranquillité, s'enfuit immédiatement à la recherche d'un silence délivreur sur le balcon privé de ma confortable cabine.

Anthem of the seas - Kajuit

Robots dansants

En gros, vous n'avez pas le temps de vous ennuyer. Un atelier cocktails fait aussi partie du programme. Les spécialistes en question ? Deux robots dirigés par des iPads dans le Bionic Bar. Curieuse, je choisis au hasard quelques ingrédients que je pense pouvoir combiner. Mon cocktail portait le nom de ‘Mare's magic', avant que je n'appuye sur la touche ‘start'. Le robot de droite se met à faire une petite danse et balance aussi bien à l'intérieur qu'à côté de mon gobelet en plastique tous les ingrédients sélectionnés. Je goûte ma nouvelle création. Imbuvable.  Lorsque le barman italien de chair et de sang aperçoit mon visage plein de dégoût, il tente sa chance. « Ces robots sont nuls », dit-il d'un ton amère, « Que puis-je vous offrir ? »

Anthem of the seas - Robots twee

Skydiving

Les robots dansants ont stimulé mon enthousiasme, les cocktails mon audace. Mon prochain stop est l'iFly, une soufflerie dans laquelle vous pouvez pratiquer la chute libre. Après une courte vidéo explicative, on nous donne des ensembles bleus, un casque et des lunettes de sécurité. Il est temps, au sens propre comme au figuré, de se lancer. Un coup d'œil sur l'appareil de pilotage m'apprend que le vent est soufflé à une vitesse de 70 kilomètres/heure dans la soufflerie. Le résultat ? Au moindre faux mouvement, vous êtes projeté tel un insecte dans toutes les directions.

Je commence à trembler de tout mon corps lorsque mon tour est arrivé. Je me dis alors « Allez, vas-y »,

« La seule chose que tu as à faire c'est te laisser suspendre dans les airs ». J'avance d'un pas et je sens immédiatement la force du vent qui me soulève. Je fais de mon mieux pour ne pas bouger. Et ça m'aide, je suis propulsée de plus en plus haut. Les réactions enthousiastes des gens à l'extérieur de la soufflerie prouvent que je fais bien l'exercice. Hélas, la seule chose que je ressens, c'est de la panique. Heureusement, je reviens les pieds sur terre après une minute. Soulagée, je sors du simulateur.

Anthem of the seas - iFly

Excès

Je décide de calmer un peu les choses et je me détends dans les petits fauteuils rouges vifs de la salle de théâtre pour un classique de la comédie musicale, ‘We will rock you'. Pendant deux heures, des acteurs chantent et dansent de manière très professionnelle sur la scène, mais l'ensemble est trop lisse et trop grotesque pour me captiver. Le reste du public n'est pas vraiment du même avis. La salle applaudit de manière enthousiaste, laissant paraître de temps à autre une larme.

Anthem of the seas - eten

Entre-temps, je ressens une petite faim. Heureusement, les dix-huit restaurants offrent suffisamment de possibilités. La nourriture est d'excellente qualité ainsi que les vins qui l'accompagnent. Le seul inconvénient ? Les portions énormes qui me mettent KO, suite à quoi je me dirige assez rapidement vers ma cabine. « Nous voulons vous voir quitter le bateau complètement épuisée », me murmure l'un des organisateurs en guise d'adieu.

 

En chiffres

Avec sa longueur de 348 mètres, l'Antem of the Seas est le troisième plus grand bateau de croisière au monde.

Le bateau peut accueillir 4900 passagers qui sont accompagnés durant leur voyage par 1500 membres d'équipage.  Pour trois passagers, un membre de l'équipage est à votre disposition jour et nuit.

Le navire compte 18 ponts ou étages et dispose de 2090 chambres.

Le skydiving, le roller, le surf, l'escalade et un tour à bord du North Star – une sorte de boule volante : voici un petit aperçu de l'offre énorme de divertissement à bord.

Pour plus d'infos sur les dates de voyage et les prix, www.cruiseconnection.be

 

Par Mare Hotterbeekx

 

Anthem of the seas - buitendek

anthem of the seas - north star twee

Anthem of the seas - buitendek twee