La philosophie derrière le flacon

La philosophie derrière le flacon

Ce week-end, il sera impossible de décevoir votre maman si vous lui apportez une bouteille de son parfum préféré. Choisir la bonne fragrance est crucial, mais le design d'un flacon gagne aujourd'hui en importance. Metro s'est promené dans l'atelier de Serge Mansau. Avec près de 250 bouteilles de parfum à son actif, cet octogénaire français est de loin l'un des meilleurs spécialistes du genre.

Son nom ne vous dit probablement rien, et pourtant ses créations sont célèbres dans le monde entier. La frivolité de “La petite robe noire” de Guerlain, le glamour de “Miss Dior”, c'est à Serge Mansau qu'on les doit. Estée Lauder, Lancôme, Kenzo, Dior, etc., la liste des marques qui ont fait appel à son talent est longue.

Nous l'avons rencontré dans son atelier, à quelques encablures de Paris. Là, chaque détail suinte la créativité: les peintures sur les murs, les tasses de thé, la verrerie sur la table. Autant d'objets qu'il a lui-même créés.

Comment imaginez-vous un flacon?

“Chaque parfum a sa personnalité. Je tente avant tout de la comprendre, de voir en quoi le parfum est si spécial, et j'en donne ensuite mon interprétation. Evidemment, je n'ai pas une complète carte blanche dans la création, l'aspect commercial reste important. Je travaille en collaboration avec la marque. Ils me disent ce qu'ils désirent, et je propose ensuite quelques croquis. Le processus suit son cours jusqu'à ce que tout le monde soit satisfait.”

Vous avez près de 250 flacons à votre actif. Est-ce devenu une routine?

“Non, bien au contraire. Chaque projet est un nouveau départ, chaque nouvelle création est comme un examen. Je dois garder à l'esprit tellement de nuances qu'au final chaque bouteille est un surprise, une découverte pour moi. Je travaille avec certaines marques depuis des années, le processus de création s'est dès lors transformé davantage en un échange d'idées. Un simple caillou oublié sur mon bureau et un coquelicot furent les points de départ de ce parfum iconique de Kenzo.”

D'où tirez-vous principalement votre inspiration?

«J'observe la poésie et l'harmonie que l'on trouve dans la vie quotidienne. J'aime les contradictions, les exagérations. J'essaye de regarder le monde au travers des yeux d'un enfant. C'est essentiel pour rester créatif dans mon travail. Je tente de me surprendre: des mots gravés sur un arbre, un morceau de bois qui flotte sur l'eau, la forme d'une pierre… Tout peut donner forme à une nouvelle idée, un nouveau design.”

Avez-vous un flacon préféré?

"Absolument: Organza de Givenchy. J'ai pu concevoir cette bouteille en totale liberté. Mais Flower By Kenzo reste également l'un de mes préférés. Ce parfum va souffler ses trente bougies cette année. J'en avais conçu trois versions avant d'en arriver là. Et naturellement, il y a d'autres dessins qui me plaisent moins mais qui ont rapidement disparu de mon esprit. En fait, dès qu'un projet est terminé, je porte directement toute mon attention sur le suivant.”

 

par Mare Hotterbeekx