En quoi les ragots sont-ils bons pour la santé?

En quoi les ragots sont-ils bons pour la santé?
Ph. Unsplash

On connaît toutes et tous des collègues, des amis ou des voisins qui raffolent des potins. Pendant des heures, ils peuvent disséquer les comportements de telle ou telle personne et faire le point sur les bruits de couloir et les rumeurs.

Les jeunes plus négatifs que les vieux ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les potins ont déjà fait l’objet de nombreuses études scientifiques. En 2019, des chercheurs ont tenté de répondre à l’ambitieuse question  : Qui commère et de quelle manière dans la vie quotidienne ? Pour cela, ils avaient interrogé 467 personnes. « Les personnes qui font fréquemment des commérages ont tendance à être plus extraverties. Les jeunes ont tendance à faire davantage de commérages négatifs que les personnes âgées », concluaient notamment les chercheurs.

Libération d’endorphines

En 2021, une autre étude avait mis en avant le fait que les commérages favorisaient l’apprentissage indirect et qu’ils félicitaient le lien social. « En échangeant des informations avec les autres, les ragots sont un moyen de nouer des relations. Ils sont propices à la confiance et facilitent un lien social qui se renforce à mesure que la communication se poursuit », estime Eshin Jolly, auteur principal de l’étude. Il va même plus loin en soulignant que ces relations sociales nouées autour des potins entraînaient un sentiment d’appartenance qui libère des endorphines, les « hormones du bonheur ».

Pas n’importe quels ragots !

Attention toutefois aux rumeurs infondées et aux commérages malveillants. Leurs effets sur la santé ne seraient pas aussi bénéfiques. Heureusement, et assez étonnamment, les chercheurs indiquent que « les commentaires diffamatoires ne représentent qu’une proportion relativement faible des ragots du monde réel ».

Si vous souhaitez être heureux et nouer des liens sociaux, vous savez donc ce qu’il vous reste à faire !