Difficile de se remettre du Nouvel an? Voici une technique pour détoxifier votre corps

Difficile de se remettre du Nouvel an? Voici une technique pour détoxifier votre corps
Ph. Pexels

En plein hiver, il est bon de booster son organisme et le yoga peut vous y aider. Une technique de réparation, intitulée Kapalabhati, aussi appelée « respiration du feu » permet de « nettoyer et d’éliminer les toxines au niveau de l’intestin et de l’estomac », explique sur son compte Instagram la coach « Mathilde YogiFit ». Une respiration qui peut avoir différents usages comme le précise la professionnelle. « C’est une technique de nettoyage qui vient stimuler l’esprit ».

Cette méthode de respiration vient du langage sanskrit, une région d’Asie du Sud. Le « kapāla » signifie « crâne » et « bhâti » renvoie de son côté à « brillant, illuminant ». La respiration du feu est l’un des six « Kriyas », à savoir les actions de purification du corps dans la pratique du Yoga.

Muscler ses abdos

Le Kapalabhati oblige le yogi à utiliser les muscles de ses abdominaux. Cela permet de soulever le diaphragme et d’expulser l’air, à un rythme élevé. La posture idéale est donc de se tenir le dos droit, le diaphragme dégagé.

On peut l’exécuter debout, assis ou encore à genoux. Cependant, le rythme soutenu de cette respiration peut amener à des vertiges et provoquer un déséquilibre. L’essentiel de la respiration se passe au niveau du nez. Pour se dégager les narines, il est possible de respirer une ou deux gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée ou encore d’utiliser une solution saline.

Comment réaliser cette respiration ?

Que l’on effectue cette respiration assis, debout ou à genoux, veillez à avoir le dos droit. Vous pouvez poser l’une de vos mains sur votre estomac pour vous aider. Prenez une inspiration avec le nez, en gonflant naturellement votre ventre puis expirez rapidement par le nez en rentrant votre ventre vers l’intérieur. Répétez l’exercice 30 secondes puis recommencez.

Pour les débutants, l’idéal est de commencer par des cessions de 2 à 3 minutes, si possible accompagnées d’un professionnel. Cette méthode de respiration reste toutefois déconseillée pour les femmes enceintes, pendant leur cycle ou encore pour les personnes souffrant d’hypertensions.

Retrouvez toute l’actu sur Metrotime.be