Comment ne pas faire mourir ses plantes pendant les vacances? Voici les meilleures astuces

Comment ne pas faire mourir ses plantes pendant les vacances? Voici les meilleures astuces
Getty Images©

« Si j’y arrive, vous pouvez y arriver ». Marion Botanical est youtubeuse… plantes. Elle en possède une centaine dans son appartement. Son amour pour sa « petite forêt » est tel qu’elle a décidé de distiller ses conseils sur sa chaîne Youtube. Et banco, la recette cartonne. Doit-on imputer son succès à ses qualités pédagogiques ? Probablement. Car cette amoureuse des plantes est aussi enseignante. Elle nous livre ses meilleures astuces pour bichonner ses plantes (et les maintenir en vie), même pendant une longue absence.

En amont : on se prépare en fonction de la durée

Tout dépend de la longueur de l’absence. Même si ça paraît évident, éviter d’acheter une plante la veille. Et si vous partez un mois, ou plus, passez l’appel à un ami ! Il faudra prévoir une ou deux visites minimum par semaine. Si votre absence ne s’éternise pas au-delà de 15 jours, vos plantes peuvent survivre. À noter qu’en cas de canicule, il faut absolument les déposer chez quelqu’un.

Tip nº1 : on gère la luminosité

La première chose à faire est d’éloigner vos plantes des fenêtres. Cela limite l’évaporation du terreau. Ensuite, vous pouvez grouper vos plantes, sur une table, pas trop proches de la fenêtre. Cela va créer un microclimat, parce que les plantes se partagent l’humidité. Et puis, si quelqu’un vient les arroser, il a toutes les plantes devant lui.

À noter qu’on a tendance à fermer les volets en partant. Mais il ne faut surtout pas les laisser dans le noir complet, parce qu’elles ont besoin de soleil pour vivre. Le must est de les regrouper dans la salle de bain pour qu’elles puissent à la fois profiter de l’humidité si vous avez une baignoire, et d’une lumière indirecte.

Tip nº2 : gérer le manque d’eau et créer un microclimat

Avant de partir, on sature la motte en lui faisant prendre une douche. Sauf si c’est une plante grasse, comme les cactus. Si la plante vient d’une forêt tropicale, ce qui est le cas d’une grande partie des plantes que nous mettons dans notre salon, on n’hésite pas. Il faut que l’eau passe par les petits trous du pot. Pour le feuillage pareil, on douche ! Si vous partez un bon mois, il faut investir dans des pots à réserve d’eau. L’eau va être diffusée pendant votre absence.

Il existe d’autres astuces DIY. Comme la bouteille dont on perce le bouchon avec une aiguille et qu’on renverse dans un pot. Ce n’est pas très esthétique, mais ça dépanne bien. Autre option : la bouteille avec le bec verseur. On peut aussi utiliser les ollas (ou oyas). Ces petites pièces en céramique inspirées de la permaculture contiennent l’eau et la diffusent doucement. En plus c’est joli. À noter que c’est un cadeau à offrir à un fan de plantes. Pour les heureux propriétaires d’une baignoire, mettez vos plantes directement dedans avec un petit fond d’eau. Pas trop, pour ne pas faire pourrir les racines, ou alors placez une serviette humide qui va irriguer vers les racines par capillarité. Dernière astuce, celle que les mamies se refilent depuis des centaines d’années : le fil de laine. Prenez 20 cm de fil et enterrez-le profond. Placez l’autre extrémité dans un verre d’eau. Pas capillarité, elle va remonter jusqu’à vos plantes.

Pour tout savoir sur l’arrosage des plantes d’intérieur, Marion a réalisé une vidéo de 10 minutes

Tip nº3 : on limite les invasifs

À partir d’une dizaine de plantes, on met du spray au savon noir avant de partir pour éviter les infections. On n’oublie pas de bien les doucher en amont au cas où il y aurait déjà quelques invités indésirables. Ensuite, on dilue un peu de savon noir dans de l’eau et pschit ! C’est un tip à ne pas négliger, car lorsque vous n’êtes pas là, ça peut aller très vite !

Retrouvez tous les bons conseils de Marion dans ses vidéos sur Youtube et sur son compte Instagram