« Ce n’était pas de l’infidélité mais... » : Comment réagir quand votre partenaire a franchi la ligne ?

« Ce n’était pas de l’infidélité mais... » : Comment réagir quand votre partenaire a franchi la ligne ?
Ph. Pexels

Des messages ambigus, un rendez-vous autour d’un café, des jeux de séduction, du flirt anodin ... Est-ce déjà considéré comme de l’infidélité ? Si chacun en a sa propre définition, tous ces petits comportements se trouvent généralement dans la zone grise. Et peuvent profondément blesser la personne qui se sent « trompée ». Alors, comment gérer quand son partenaire a franchi la ligne rouge ?

1. Définir les choses

La première étape est indéniablement de définir ce que signifie franchir cette ligne pour vous. Où se situe-t-elle ? Et comment se différencie-t-elle de l’infidélité ? Chacun a ses propres limites. Mais si vous vous retrouvez dans une situation où un comportement vous semble inapproprié ou vous bouleverse, c’est que c’est problématique pour vous.

2. Accepter ses sentiments

Même s’il ne s’agit pas d’une tromperie physique, certains gestes ou discours peuvent faire mal. Et c’est tout à fait normal d’être blessé quand l’on se sent trahi par quelqu’un qu’on aime. Mieux vaut accepter ces sentiments négatifs et y faire face que de les refouler. Car à la longue, nier leur existence risque de déclencher du ressentiment envers votre partenaire et de nuire à votre relation.

3. Choisir quelle suite apporter

Une fois que vous avez identifié les choses qui ne vous conviennent pas (et accepté que cela ne vous convient pas), faut-il encore savoir quelle suite y donner. Rompre définitivement ? Ou bien pardonner et tout oublier ? La réponse vous appartient bien entendu. Mais cette question renvoie généralement à une autre : a-t-il/elle des remords ou bien va-t-il/elle recommencer ?

Selon la thérapeute Stina Sanders, quelques signes permettent d’y voir plus clair. Si votre partenaire s’est confié de lui-même sur ses erreurs, s’il assume ses responsabilités sans se trouver des excuses, s’il est prêt à discuter des raisons qui l’ont poussé à ce comportement, s’il vous écoute vous : c’est probablement qu’il s’en veut vraiment et ne recommencera plus. En revanche, s’il tente de minimiser les faits, d’invalider vos sentiments, de remettre la faute sur vous, ou s’il refuse tout simplement d’en parler, alors... Méfiez-vous.

4. Reconstruire la confiance

Si vous avez choisi le pardon, il vous faudra maintenant reconstruire la confiance entre vous. Et cela passe par la transparence dans la relation. Après l’épreuve que vous avez traversée, il est essentiel de définir vos besoins et vos limites. De comprendre ce qui n’a pas été satisfait ou respecté. Et d’en informer clairement votre partenaire. Si vous décidez de poursuivre le chemin ensemble, c’est aussi une occasion de repartir de sur de nouvelles bases, de meilleures bases, pour construire une relation plus forte. Même si parfois, cela prend du temps.

5. Parler encore et encore

Ce n’est pas seul.e dans un coin que l’on règle des problèmes de couple. Sans une communication claire et ouverte, les conflits ne disparaissent jamais vraiment. Il est donc essentiel de parler ouvertement de ce qu’il s’est passé, et surtout de maintenir le dialogue sur sa relation (ses paramètres, les attentes, besoins et envies de l’un et l’autre, ...) – même quand la crise est derrière nous.