[Test] Life is Strange : True Colors - Le retour d’une belle aventure

[Test] Life is Strange : True Colors - Le retour d’une belle aventure

Les années passent et cela fait déjà six ans et demi que nous sommes tombés sous le charme de Life is Strange. Au fil des ans, les aventures se sont succédées, les héros et les héroïnes aussi, et que ce soit les épisodes développés par DontNod ou ceux par Deck Nine, la saga nous a rarement déçus. C’est donc avec une impatience non dissimulée que nous attendions ce 10 septembre 2021 et la sortie de « Life is Strange : True Colors ». Et ça tombe bien, nous avons eu la chance de le recevoir quelques jours avant sa sortie officielle et de le tester sur Xbox Series X. Après l’avoir terminé, voici notre avis.

Nouvel opus : nouvelle héroïne et nouveau pouvoir

Dans « Life is Strange : True Colors », le joueur incarne une toute nouvelle héroïne : Alex Chan. Après avoir passé huit longues années dans un foyer, elle veut devenir une fille ordinaire, dans une ville ordinaire. La jeune femme quitte donc Portland pour rejoindre Haven Springs, une petite ville minière dans le Colorado. Elle y retrouve Gabe, son grand frère, et elle compte bien se reconstruire et commencer un nouveau départ dans la vie. Malheureusement, sa nouvelle vie va rapidement s’effondrer avec la mort tragique de Gabe.

Dans chaque « Life is Strange », les protagonistes ont une sorte de super-pouvoir. Dans « True Colors », Alex peut ressentir les émotions des autres et voit des espèces d'auras autour des gens. Si leurs émotions sont assez intenses, s'ils sont en colère, tristes, ou s'ils ont peur elle le ressent aussi. Submergé par les émotions, elle peut aussi perdre le contrôle…

Changement de format

Gros changement : la franchise abandonne le format épisodique. C’est plutôt une bonne nouvelle, surtout depuis « Life is Strange 2 » et ses cinq épisodes sortis un peu n’importe comment. Dans « True Colors » l’intégralité du jeu est directement accessible. Néanmoins, les développeurs ont gardé le découpage en cinq chapitres, d’environ 2 heures chacun, et à la fin desquels, le joueur obtient un récapitulatif de ses choix et une comparaison avec ceux des autres joueurs. Seul regret : « Life is Strange : True Colors » se termine très rapidement, même en explorant les moindres recoins de Haven, en accomplissant les quelques quêtes secondaires et en récoltant tous les souvenirs dans chaque niveau. Comptez 10 heures pour arriver au générique de fin. A noter qu’il existe au total six fins différentes. Si vous voulez toutes les découvrir, la durée de vie du jeu devient alors bien plus conséquente !

Toujours aussi magique ?

« True Colors » est fidèle aux précédents épisodes de « Life is Strange ». C’est un jeu narratif, mettant en scène des ados perdus et torturés, dans une petite communauté loin des grandes villes et dans lequel le joueur est amené à prendre des décisions et à faire des choix qui ont un impact sur le reste de l’aventure. Pourtant, même si la recette est connue, la magie opère toujours autant. Il y a toujours beaucoup d’émotions et quelque chose d’agréable et de poétique se dégage de « Life is Strange : True Colors ». La musique et la bande-son occupent toujours une place centrale dans l’expérience et cela contribue à l’atmosphère unique qui se dégage de « True Colors ». Cette fois, on retrouve des artistes comme Angus and Julia Stone, Radiohead ou encore King of Leons dans la bande-son.

Un moteur graphique convaincant

« Life is Strange : True Colors » conserve la direction artistique qui fait le charme de la saga. Mais on constate rapidement une réelle amélioration dans les graphismes. On peut même dire que le jeu est joli sur Xbox Series X. Pour la première fois, les développeurs ont utilisé la Motion Capture intégrale pour animer les personnages. Le résultat est bluffant. Les expressions faciales sont ainsi bien plus réelles, convaincantes et humaines. Ce procédé permet aussi de dégager bien plus d’émotions.

Enfin, mention spéciale, pour l’actrice et mannequin Erika Mori qui interprète avec beaucoup de justesse le personnage d’Alex Chen. Elle incarne merveilleusement bien cette nouvelle héroïne intéressante et attachante. À noter que le jeu est intégralement doublé en français. Il est possible de changer la langue mais malheureusement, il est impossible de jouer au jeu en anglais avec des sous-titres en français. Dommage car la VO est clairement un grand au-dessus de la VF.

Notre verdict

Life is Strange : True Colors est une réussite. C’est un jeu narratif qui fait du bien, malgré la gravité des sujets abordés. La recette ne change pas beaucoup des précédents opus mais le nouveau personnage d’Alex Chen est vraiment intéressant. Tout au long des cinq chapitres, les joueurs sont emmenés dans une belle aventure, remplie d’émotion. Graphiquement, il y a une réelle amélioration par rapport aux jeux précédents et « Life is Strange : True Colors » se montre convaincant. On regrettera juste une durée de vie un peu faiblarde puisque le jeu se termine en moins de 10 heures. 4/5

Découvrez la bande-annonce de révélation :