Test Halo Infinite sur Xbox Series X: Pour finir l’année en beauté

Test Halo Infinite sur Xbox Series X: Pour finir l’année en beauté

Cette année, la console Xbox a fêté ses 20 ans. C’est aussi le vingtième anniversaire d’une licence lancée en même temps que la première Xbox : Halo. Rapidement devenue culte auprès d’une partie des joueurs, cette nouvelle licence est devenue une saga. Vingt ans plus tard, Halo Infinite ainsi est le 14e jeu Halo et le sixième « vrai » Halo. Le meilleur de tous ?

Un report bénéfique

La genèse d’Halo Infite a été pour le moins compliquée. Présenté pour la première fois durant l’été 2020, le jeu développé 343 Industries a été beaucoup critiqué pour ses graphismes, indignes de la nouvelle génération de console. Ces critiques étaient justifiées et elles ont eu un effet bénéfique. En effet, la sortie du jeu a finalement été repoussée d’un an et les développeurs se sont remis au travail. À quelques semaines de la sortie officielle d’Halo Infinite, il subsistait néanmoins encore quelques doutes, notamment sur la qualité de la campagne solo du jeu. Ça tombe bien, nous venons de la tester !

Une réalisation réussie

Nos craintes ont rapidement été balayées. Tout d’abord, sur la version Xbox Series X que nous avons testée, Halo Infinite est joli et très loin des screenshots qui avaient été moqués sur le web. Dans ce FPS futuriste, les joueurs incarnent un visage bien connu, le Spartan Major. Clairement, il n’a jamais été aussi joliment modélisé. Son armure regorge de détails, tandis que la visière de son casque reflète le monde et les personnages qui entourent le personnage. Au-delà des graphismes réussis, c’est toute la réalisation autour d’Halo Infinite qui est à souligner. Les cinématiques sont à couper le souffle et les morceaux symphoniques qui composent la bande-son sont tout simplement magistraux.

Enfin, Halo Infinite utilise parfaitement la puissance de la Series X. Le jeu tourne parfaitement en 4K 60 FPS, dans une fluidité totale, et nous n’avons rencontré aucun bug lors de notre aventure. Le disque SSD de la console permet de profiter du « Quick Resume » qui permet de lancer un autre jeu et d’ensuite revenir instantanément à l’endroit où l’on était dans le jeu. Dernier élément « technique » : même s’ils ne durent qu’une poignée de secondes, les temps de chargement sont quant à eux toujours là.

Accessible à tous

Bonne nouvelle, il est loin d’être indispensable d’avoir joué aux précédents opus de la saga pour apprécier et comprendre Halo Infinite. Il faut dire que le jeu est inclus dans le Xbox Game Pass et qu’il devrait attirer des millions de nouveaux joueurs. Le pari de le rendre accessible à tous est donc réussi. De plus, quatre niveaux de difficultés sont disponibles et tout le monde y retrouvera son compte. Au début du jeu, Echo216, un mystérieux pilote de l’UNSC, récupère le Major dans un piteux état dans l’espace. Pourtant, une tâche ardue attend ce héros et l’avenir de l’humanité est (une nouvelle fois) entre ses mains. Il devra lutter contre « les Parias », et des ennemis tantôt amusants, tantôt terrifiants. Contrairement aux apparences, les scénaristes ont réussi à mettre de la profondeur dans cette aventure et livrent un Major avec un visage humain et touchant.

La première partie du jeu n’est pas spécialement la plus convaincante. Elle se déroule à l’intérieur d’une base spatiale. On suit des couloirs et on affronte des vagues d’ennemis et c’est finalement très répétitif. Heureusement, après quelques missions, le jeu commence réellement et prend une tout autre dimension. Le Major débarque sur une planète futuriste et verdoyante. Halo Infinite devient alors un véritable FPS en monde ouvert avec une grande liberté laissée au joueur. En effet, vous pouvez vous déplacer librement sur la carte, choisir de suivre le scénario principal ou d’aller capturer des avant-postes ou des bases ennemies, d’aller secourir des escouades en détresse ou encore d’aller récupérer des points qui vous permettront d’améliorer votre amure et vos gadgets. Car le Major pourra compter sur tout un attirail. Non seulement il dispose de nombreuses armes très différentes avec des munitions spécifiques (plasma, électrique, cinétique…) mais aussi quatre fonctionnalités qui se débloquent au fil de l’aventure dont le grappin. Ce dernier est le premier à être débloqué et apporte beaucoup de choses au gameplay. Il permet de se déplacer, d’attraper des armes, de retirer des boucliers mais aussi (et surtout) d’agripper et d’étourdir des ennemis.

Un gameplay riche et varié

Ces éléments donnent droit à un gameplay riche et varié. Manette entre les mains, les sensations sont excellentes. Halo Infinite est un jeu rapide et nerveux avec un mélange de couverture, de combats rapprochés au corps à corps et d’affrontements à distance. La carte n’est pas très grande et on peut reprocher à l’open world de manquer de variété et une certaine répétitivité. Il est possible de se déplacer à l’aide d’une série de véhicules. Autant certains sont funs et terriblement efficaces, comme le Ghost qu’on peut voler à l’ennemi, autant d’autres sont terriblement laborieux à conduire et à prendre en mains.

Malgré quelques petits défauts, cette campagne solo est très agréable à jouer et est une excellente surprise. La durée de vie est également au rendez-vous. En effet, Halo Infinite est le plus long Halo depuis 20 ans. Comptez une bonne douzaine d’heures pour arriver à la fin de la campagne solo et 20h pour terminer toutes les tâches annexes. Si le jeu est très sympa seul, il le sera sans doute encore plus en coop, une fonctionnalité qui sera ajoutée dans une prochaine mise à jour. Enfin, à côté de cette campagne solo, Halo Infinite c’est aussi un jeu multijoueur complètement Free-to-Play et qui cartonne depuis quelques semaines sur Xbox et PC.

Notre verdict

Avec Halo Infinite, la saga Halo célèbre son vingtième anniversaire de bien belle manière. Après un développement laborieux, Halo Infinite est une bonne surprise. Que ce soit aux niveaux des graphismes, du scénario ou de la jouabilité, le jeu est très convaincant. Tout n’est pas parfait. Le monde ouvert et les ennemis manquent cruellement de diversité et l’aventure est par moments très répétitive. Mais au final, on passe un très bon moment pendant une quinzaine d’heures. Cerise sur le gâteau : le jeu est disponible dans le Xbox Game Pass. Après l’excellent Forza Horizon 5, Microsoft enfonce le clou avec Halo Infinite et vient clôturer l’année 2021 en beauté. 4/5

Découvrez la bande-annonce officielle de lancement :